Communiqué CGTN – Alors que le monde est confronté à des défis majeurs, notamment la pandémie de COVID-19, les conflits régionaux et les réactions contre la mondialisation, la communauté internationale s’efforce de maintenir le développement tout en luttant contre les déficits en matière de paix et de gouvernance mondiales.

« Nous vivons une époque marquée par de multiples difficultés, mais aussi une époque pleine d’espoir », a souligné le président chinois Xi Jinping en présidant vendredi le Dialogue de haut niveau sur le développement mondial en format virtuel.

Xi Jinping a souligné que certains pays avaient politisé et marginalisé la question du développement, édifié « une petite cour bordée de hautes clôtures », imposé des sanctions maximales et attisé la division et la confrontation.

Il a également exhorté la communauté internationale à tenir compte de la tendance qui prévaut dans le monde, à renforcer la confiance et à agir à l’unisson et avec une grande motivation pour promouvoir le développement mondial et favoriser un paradigme de développement caractérisé par des avantages pour tous, l’équilibre, la coordination, l’inclusion, la coopération gagnant-gagnant et la prospérité commune.

RÉALISER LE RÊVE DES GENS POUR UNE VIE MEILLEURE

Lors de son intervention, Xi Jinping a évoqué son parcours et son expérience d’agriculteur sur le plateau de Loess à la fin des années 1960. Il a déclaré qu’après avoir visité différentes villes et villages en Chine et dans de nombreux pays du monde au fil des ans, il a eu la profonde impression que seul un développement continu peut permettre de réaliser le rêve des gens pour une vie meilleure et une stabilité sociale.

Soulignant la nécessité de placer le développement au cœur de l’agenda international, Xi Jinping a appelé à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable et à l’établissement d’un consensus politique selon lequel le développement est apprécié par tous les peuples et la coopération est poursuivie conjointement par tous les pays.

POURSUIVRE UN DÉVELOPPEMENT COMMUN

Sous la direction de Xi Jinping, la Chine s’est engagée à bâtir un monde de prospérité commune. Vendredi, le président chinois a fait quatre propositions pour promouvoir le développement commun.

Il a appelé à la création conjointe d’un consensus international sur la promotion du développement. « Ce n’est que lorsque les gens du monde entier vivent mieux que la prospérité peut être pérennisée, la sécurité sauvegardée et les droits de l’homme solidement ancrés. »

Il a déclaré que la communauté internationale devait œuvrer de concert pour créer un environnement international propice au développement, caractérisé par une économie mondiale ouverte et un système de gouvernance mondiale juste et équitable.

Les mesures protectionnistes auront un effet boomerang ; quiconque tentera de former des groupes exclusifs finira par s’isoler, a noté Xi Jinping, ajoutant que les sanctions maximales ne servent les intérêts de personne et que les pratiques de découplage et de perturbation de l’approvisionnement ne sont ni faisables ni durables.

Le président chinois a également souligné la nécessité d’encourager de nouveaux moteurs de développement, affirmant que des efforts devraient être déployés pour intensifier l’innovation scientifique et technologique ainsi que l’innovation institutionnelle, faire progresser les industries modernes, combler la fracture numérique et accélérer la transition vers une économie à faible émission de carbone.

En termes de développement, aucun pays ou individu ne doit être laissé pour compte, a souligné Xi, appelant à la création d’un partenariat mondial pour le développement.

« Les pays développés doivent remplir leurs obligations, les pays en développement doivent intensifier leur coopération, et le Sud et le Nord doivent se rencontrer à mi-chemin », a déclaré Xi Jinping.

LA PROMESSE CONCRÈTE DE LA CHINE

Soucieux du bien-être de l’humanité tout entière, Xi Jinping a proposé l’Initiative mondiale pour le développement (IMD) lors du débat général de la 76e Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2021 afin d’orienter le développement mondial vers une nouvelle étape de croissance équilibrée, coordonnée et inclusive, qui a été chaleureusement accueillie et fortement soutenue par plus de 100 pays.

Xi Jinping a annoncé les nouvelles mesures pragmatiques de la Chine visant à apporter un soutien continu à l’Agenda 2030 pour le développement durable et à promouvoir la prospérité mondiale.

Il a déclaré que la Chine allait transformer le Fonds d’affectation spéciale pour la coopération Sud-Sud en un Fonds pour le développement mondial et la coopération Sud-Sud, en ajoutant 1 milliard de dollars à ce fonds en plus des 3 milliards de dollars déjà engagés, et qu’elle allait augmenter sa contribution au Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour la paix et le développement.

La Chine est disposée à travailler avec toutes les parties pour faire progresser la coopération en matière de réduction et d’éradication de la pauvreté, de production et d’approvisionnement alimentaires, de développement vert, d’innovation, de recherche et de développement en matière de vaccins, ainsi que de renforcement de l’industrialisation et de la connectivité, a indiqué Xi Jinping.

Selon le président chinois, la Chine mettra en place une plateforme de partage d’expériences et de connaissances sur le développement international, un centre de promotion du développement mondial et un réseau mondial de connaissances pour le développement, dans le but d’échanger des expériences de gouvernance et de promouvoir l’apprentissage mutuel.

« Nous accueillerons un forum mondial sur le développement de la jeunesse et participerons au lancement d’un plan d’action mondial sur le développement de la jeunesse, dans le but de rassembler autant de forces que possible pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable », a déclaré Xi Jinping.