samedi, juin 15

Qu Dongyu, le patron chinois de l’agence de l’ONU contre la faim

Qu Dongyu, 59 ans, était vice-ministre de l’Agriculture avant de devenir le premier chinois directeur général de l’agence onusienne en 2019.

Le directeur général sortant de la FAO, Qu Dongyu, premier Chinois à occuper à ce poste, a été réélu le 2 juillet à la présidence de l’Agence des Nations unies basée à Rome qui lutte contre la faim dans le monde.

Seul candidat à sa succession, Qu Dongyu a été réélu pour quatre années comme président de la FAO (Agence de l’ONU pour l’Alimentation et l’Agriculture) avec 168 voix sur 182 votes exprimés, lors d’un vote à bulletin secret de la conférence ministérielle de l’organisation. Cette conférence a lieu tous les deux ans, a précisé la FAO dans un communiqué. Son nouveau mandat commence le 1er août et se terminera le 31 juillet 2027.

Qu Dongyu, 59 ans, était vice-ministre de l’Agriculture avant de prendre la direction de l’agence onusienne en 2019. Son élection dès le 1er tour avait à l’époque été considérée comme une marque de l’intérêt de la Chine pour les sujets alimentaires et pour les postes à responsabilité dans des instances internationales.

Ce biologiste spécialiste des plantes et de génétique, docteur de l’université agricole de Wageningen aux Pays-Bas, considérée comme l’une des meilleures universités européennes sur le sujet, avait succédé en 2019 au Brésilien José Graziano da Silva, qui avait lui-même exercé deux mandats. Les directeurs généraux de la FAO peuvent être élus au maximum pour deux mandats consécutifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *