lundi, juillet 22

Relations sino-maliennes : des dates, une amitié sincère, une solidarité agissante et des initiatives du président Xi Jinping

Par Yoro Diallo – Les mois de Septembre et d’Octobre réservent des dates mémorables qui demeurent gravées pour toujours en lettres d’or dans les annales de l’histoire des relations Sino-maliennes. En effet le 22 Septembre et le 1er Octobre 2023, les peuples Chinois et Maliens célèbrent respectivement le 63ème et le 74ème anniversaires de l’accession à l’indépendance de la République du Mali et de la fondation de la République Populaire de Chine.

Le 22 Octobre 2023, les deux peuples se retrouvent dans la communion pour commémorer la date historique de la signature par le Président Modibo Keita, Ministre des Affaires Étrangères de la République du Mali nouvellement indépendant et l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Guinée Conakry, des documents établissant les relations diplomatiques entre les deux pays.

L’acte ainsi posé par les deux diplomates au Palais de Koulouba, Bamako a consacré la reconnaissance par le Mali d’une seule et unique Chine. La Chine devient le deuxième pays au monde après la République Fédérale d’Allemagne à reconnaitre officiellement le Mali indépendant. A cet instant est née une amitié sincère, agissante, pragmatique basée sur le respect mutuel, l’égalité et l’admiration réciproque entre deux grands peuples, dignes héritiers de deux grands empires ; celui du milieu et celui du Mali, celui d’Asie et celui d’Afrique, qui ont façonné de brillantes civilisations multimillénaires dans l’histoire des sociétés humaines.

Le 25 Octobre 1960 les échanges de missions diplomatiques ont consolidé davantage l’acte posé présentant cette amitié sincère, tel un géant baobab dans la savane qui prend sa sève nourricière à la source de profondes convictions politiques et de riches cultures. Cette amitié résiste aux temps, aux soubresauts et aux contingences sur la scène internationale. Elle se perpétue comme coulent à jamais les eaux du fleuve jaune, le Yangtsé et celles du fleuve Niger, le Djoliba, arrosant les jardins des générations futures.

En cette année 2023, l’amitié Sino-malienne affiche une solidité exemplaire, comme une véritable alliance politique, économique, diplomatique, sociale et culturelle mutuellement bénéfique. S’incrustant allègrement dans le temps, elle étale à la face du monde ses nombreux fruits et ses belles et prometteuses perspectives. Cette forme d’amitié s’avère singulière et même rare.

Les facteurs qui rendent cette amitié singulière et rare résident d’abord dans la fidélité aux engagements initiaux, dans les succès probants enregistrés au cours des décennies, mais aussi et surtout dans le fait que les deux amis partagent les Cinq Principes de la Coexistence pacifique, définis comme suit : le respect mutuel de l’intégrité territoriale et de la souveraineté ; la non-agression ; la non-ingérence réciproque dans les affaires intérieures ; l’égalité et bénéfice mutuel ; la coexistence pacifique.

Les Cinq Principes de la Coexistence Pacifique ont certes vu le jour en Asie, mais ils portent en eux la philosophie des us et traditions culturelles des peuples Chinois et Maliens ouverts à la paix et à l’harmonie dans la différence. Le Mali et la Chine doivent avant tout le succès de leur amitié à eux-mêmes. A cet égard les deux pays doivent continuer à la défendre face à l’adversité manifeste dans l’arène internationale, à la résurgence de l’esprit de la guerre froide et aux velléités hégémoniques des puissances occidentales.

Une façon de défendre cette sincère amitié consiste à sympathiser d’avantage et à se soutenir mutuellement pour construire ensemble «une communauté de destin Chine-Mali encore plus solide». Au cours de la décennie écoulée, l’amitié entre la Chine et le Mali est demeurée vivace et s’est même renforcée en dépit des tensions multiformes que traverse les relations internationales. Aujourd’hui, le maintien de cette amitié à son plus haut niveau demeure dans le fait que le flambeau de ladite amitié historique se transmet de génération en génération.

Le 03 Mars 2022, lors d’une interview qu’il a accordée à la Télévision Nationale du Mali (ORTM), M. Chen Zhihong, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Mali, en diplomate des peuples a éloquemment édifié sur la qualité de l’amitié qui nourrit les relations Sino-maliennes en réaffirmant la déclaration de Wang Yi, le Ministre des Affaires Etrangères de Chine en ces termes : «Une sincère amitié de longue date qui se perpétue». L’amitié Sino-malienne est sans nul doute un modèle de relation Sud-Sud, fondée sur la confiance réciproque et la solidarité militante.

La Chine et le Mali coopèrent étroitement sur la scène internationale. Ils partagent des intérêts stratégiques communs et des positions communes sur de nombreuses questions importantes aux niveaux mondial et régional. Aux Nations Unies et dans d’autres Organisations Internationales, les deux parties tiennent régulièrement des consultations bilatérales. Les deux pays œuvrent ensemble pour protéger, défendre les droits et intérêts légitimes des pays en développement.

Au moment où le Mali et la Chine célèbrent les anniversaires de leur indépendance, de leur souveraineté, de l’établissement de leurs relations diplomatiques, de leur amitié, les peuples Malien et Chinois doivent garder à l’esprit que la première génération de Dirigeants (Chairman Mao Zedong, Zhou Enlai, Président Modibo Keita, Seydou Badian Kouyaté …) a exprimé les vœux testamentaires que les générations futures, notamment la nôtre, apportent des jours encore plus merveilleux et déterminants dans les relations entre les deux pays et les deux peuples.

La première génération de Dirigeants de la Chine et du Mali a voulu que soit pérenniser l’amitié sincère agissant comme une énergie qui illumine le monde en développement et fait de l’amitié Sino-malienne la première et unique championne de toutes les amitiés. Toutes les fois que les peuples Chinois et Maliens auront à échanger sur cette génération d’héros des luttes pour l’indépendance, la paix, la justice et le développement, ils devront se rappeler que ladite génération a consentis des sacrifices énormes, parfois ultimes pour construire les relations Sino-maliennes pour une simple raison : la réalisation des aspirations des peuples à une vie meilleure, dans l’honneur et la dignité. Cet héritage, oh, combien pesant, se révèle comme un véritable défi. Face à ce défi, le plus important est de persister dans l’indépendance, la promotion de la paix et du développement partagé, la sauvegarde de la souveraineté et aux engagements initiaux.

Depuis 2013, l’amitié Sino-malienne a entamé une « nouvelle ère » au regard des initiatives du Président Xi Jinping, devenues biens communs de l’humanité. Ces initiatives constituent de véritables opportunités. Il s’agit entre autres tout d’abord de prendre en compte, de s’approprier les neuf programmes pragmatiques du Président Chinois adoptés lors de la Conférence du Forum sur la Coopération Sino-africaine de Dakar en 2021, à savoir : le programme pour la santé, la réduction de la pauvreté et l’agriculture, la promotion du commerce, la promotion de l’investissement, l’innovation numérique, le développement vert, le renforcement des capacités, les échanges humains et culturels, ainsi que la paix et la sécurité.

Il s’agit aussi d’œuvrer à l’intensification et à la diversification des domaines d’intervention de la Chine au Mali à travers les initiatives que sont : « l’Initiative Une Ceinture et Une Route » à laquelle le Mali a adhéré en 2019, « l’Initiative pour la Civilisation mondiale » (invitant à « préconiser ensemble le respect de la diversité des civilisations dans le monde ; adhérer à l’égalité, à l’appréciation mutuelle, au dialogue et à la tolérance entre les civilisations, et transcender les barrières civilisationnelles par des échanges civilisationnels »), « l’Initiative pour le Développement mondial » et « l’Initiative pour la Sécurité mondiale ».

Il s’agit là d’importantes et pertinentes propositions qui donnent l’espoir de guérir le monde en crise. Dans le cadre de ces Initiatives la valorisation des projets de proximité pourrait aider le Mali à jeter les bases d’une « économie de transformation des matières premières, du secteur primaire et du sous-sol, en créant de la valeur ajoutée, en promouvant la création d’emplois pérennes au profit des jeunes ».

De 1964 à 1968, cette philosophie était à la base des réussites et des réalisations économiques du régime du Président Modibo Keita grâce à la Chine. Ces efforts ont été malheureusement anéantis par les ajustements structurels imposés au pays Africains par les institutions de Bretton Woods. La Chine réitère constamment sa disponibilité à travailler avec le Mali pour « approfondir la coordination des stratégies de développement entre les deux pays, promouvoir la montée en gamme de la coopération Sino-malienne ». Alors il est important de noter que noter que « c’est en restant fidèle à notre engagement initial que nous pouvons accomplir notre mission », une mission générationnelle.

Guo Qing Kualè-Bonne Fête Nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *