samedi, mai 25

Rencontre entre et Ma Ying-jeou et le chef du Bureau des affaires de Taiwan en Chine

Song Tao, chef du Bureau de travail du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) pour les affaires de Taiwan et du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d’Etat, a rencontré le 30 mars Ma Ying-jeou, ancien président du Parti Kuomintang de Chine, à Wuhan, dans la province centrale du Hubei.

Song Tao a transmis les salutations de Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, à Ma Ying-jeou, et a reconnu « les contributions importantes » de ce dernier au développement des relations à travers le détroit de Taiwan.

Selon Song Tao, « les populations des deux rives du détroit de Taiwan appartiennent à une même famille ». Ce dernier a insisté sur le respect du Consensus de 1992, la promotion du développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit, et l’opposition résolue aux activités des séparatistes recherchant « l’indépendance de Taiwan » et à l’ingérence étrangère.

Song Tao a également appelé à des efforts conjoints pour sauvegarder la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan et réaliser le renouveau national. Il a assuré que « le continent se souciera toujours, respectera et apportera des avantages aux compatriotes de Taiwan. La partie continentale est prête à travailler avec les compatriotes taïwanais pour maintenir la bonne direction du développement des relations à travers le détroit, promouvoir la modernisation à la chinoise et réaliser le grand renouveau de la nation chinoise ».

De son côté, Ma Ying-jeou a indiqué que « les compatriotes des deux rives appartenaient à une même nation chinoise et devaient travailler ensemble pour promouvoir la paix et la prospérité durables à travers le détroit, améliorer le bien-être des Chinois des deux rives et réaliser le renouveau de la Chine sur la base du fondement politique du respect du Consensus de 1992 ».

Selon des médias basés à Taïwan, cités par Chine Direct, Ma Ying-jeou a déclaré qu’il était regrettable qu’au cours des dernières années, les échanges entre les deux parties aient été suspendus en raison des troubles politiques et de l’épidémie. « Nous devons parler, et nous ne pouvons résoudre les problèmes que par des pourparlers ». « Tout ce qui est propice au bien-être des personnes des deux côtés du détroit doit être fait », a souligné ce dernier à Song Tao.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *