La Chine va mettre fin le 8 janvier aux quarantaines obligatoires à l’arrivée dans le pays, dernière mesure issue de la stratégie sanitaire du « zéro Covid » qui isolait le pays depuis près de trois ans.

Depuis plusieurs semaines, les autorités ont allégé les restrictions sanitaires, mais la flambée des contaminations laissant craindre une fermeture prolongée du pays par les investisseurs.

La Commission de la Santé a indiqué lundi qu’elle ne considérait plus le Covid-19 comme une « pneumonie » mais comme une maladie « contagieuse » moins dangereuse, ne justifiant plus les quarantaines.

La nouvelle a entraîné un bond des recherches en ligne pour des vols vers l’étranger, ont rapporté les médias d’État.

Ces annonces « font naître l’espoir d’un assouplissement supplémentaire », a expliqué à la presse Andreas Lipkow, expert indépendant. Cependant, le « très faible » volume de transactions le pousse à relativiser les gains du jour, qui doivent « être traités avec prudence ». Selon lui, « les deux premiers trimestres de l’année à venir devraient être à nouveau caractérisés par l’incertitude et la forte volatilité des marchés boursiers ».

De plus, la Chine annulera les tests d’acide nucléique pour les arrivées internationales à partir du 8 janvier, a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères.

Les voyageurs entrant en Chine sont invités à passer un test PCR dans les 48 heures précédant leur départ. Il est conseillé aux personnes ayant un résultat positif au test de reporter leur voyage jusqu’à ce que le test soit négatif, d’après l’annonce.

Il n’est pas nécessaire pour les voyageurs de demander un code de santé auprès des missions diplomatiques et consulaires chinoises, a souligné le ministère. Selon l’annonce, ils déclareront leurs états de santé sur la carte douanière.

Les personnes avec une déclaration d’état de santé anormal ou des symptômes de fièvre recevront un test antigénique à la douane. Il leur sera conseillé de s’isoler chez elles jusqu’à leur guérison ou d’être traitées à l’hôpital, en fonction de leur état de santé, d’après l’annonce.

Il est aussi prévu la suppression par la Chine des restrictions sur les vols internationaux de passagers, l’augmentation du nombre de vols par étape, et l’optimisation de la répartition des routes, selon le texte du ministère.

Les compagnies aériennes continueront de procéder à la désinfection à bord, et les passagers sont tenus de porter des masques lors des vols, a précisé l’annonce du ministère.

La Chine continuera d’optimiser les dispositions prises pour les étrangers qui viennent en Chine pour le travail, les affaires, les études, les visites familiales et les réunions, et facilitera l’obtention de visas en conséquence.

Des mesures seront adoptées pour s’assurer que le fret dans les différents ports revienne dès que possible aux niveaux antérieurs à l’épidémie, et que le tourisme à l’étranger pour les citoyens chinois reprenne de manière ordonnée, selon l’annonce.