Sélectionner une page

ECONOMIE

Retour en arrière dans le secteur de l’acier

Malgré les efforts réalisés et les bonnes intentions évoquées, les autorités ont relancé ses capacités de production d’acier l’an dernier, selon un rapport indépendant publié ce lundi 13 février.

Cette relance de la production expliquerait l’aggravation de la pollution atmosphérique dans le nord du pays, d’après le rapport du cabinet Custeel et de Greenpeace Asie orientale.

Le pays assure près de la moitié de la production d’acier du monde, allant même au-delà de ses capacités. Cette surcapacité est très critiquée par ses principaux partenaires commerciaux, qui l’accusent de vendre ses produits à perte. En réponse, le gouvernement s’est engagé à réduire ses capacités de production de 100 à 150 millions de tonnes par an d’ici à 2020, sur un total de plus d’1 milliard de tonnes actuellement.

Mais selon les rapporteurs, les capacités de production du pays se sont accrues de 36,5 millions de tonnes en 2016. En effet, la fermeture d’installation au cours de ces deux dernières années a rapidement été compensé par l’ouverture de nouvelle structure, plus moderne et performante, loin des critères d’entreprises « zombies », dans le collimateur de Beijing.

D’ailleurs, « près des trois quarts des capacités fermées l’an dernier étaient déjà à l’arrêt », selon le rapport. « Les cadres locaux chargés de faire appliquer les fermetures d’usines se sont débrouillés pour en minimiser l’impact », a indiqué Lauri Myllyvirta de Greenpeace.

Cette dernière a assuré que les fermetures d’usine doivent viser les sites qui fonctionnent, seulement ceux à l’arrêt. Il semble que plus de 20 millions de tonnes de nouvelles capacités de production sont déjà sur le point de démarrer. « Les usines doivent être détruites et pas juste fermées, pour empêcher leur redémarrage« , selon le rapport.

D’ailleurs, les auteurs expliquent que « les quatre cinquièmes de cette augmentation sont le fait de trois provinces » proches de la capitale, entraînant des pics de pollution à Beijing, fin 2016 et début 2017, affirment les auteurs du rapport, qui expliquent que « la sidérurgie est la 2ème source de pollution atmosphérique dans le pays ».

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :