Sélectionner une page

Asie/Pacifique,DOSSIERS,Mers de Chine,MONDE

Rodrigo Duterte prouve sa confiance envers Beijing

Le président philippin Rodrigo Duterte est monté ce lundi 1er mai à bord de l’un des bâtiments de la Marine chinoise en escale dans l’archipel.

Un moyen pour ce dernier de montrer sa volonté de rapprochement avec la Chine, en dépit de l’épineux conflit en mer de Chine méridionale. Le président philippin s’est rendu lundi à bord du destroyer Chang Chun en visite à Davao, la grande ville du sud dont il a été le maire ces 30 dernières années.

La visite du président philippin intervient deux jours après le Sommet de l’ASEAN (Association des pays d’Asie du Sud-Est), au cours duquel les participants ont évité de critiquer ouvertement les constructions chinoises sur les îles disputées.

Les 10 membres de l’ASEAN ont évoqué à l’issue de leur sommet prendre « acte des inquiétudes exprimées par certains dirigeants au sujet de récents développements dans la zone » de la mer de Chine méridionale.

Il s’agit de la première visite d’une flotte navale chinoise à Davao, mais aussi la première dans l’archipel depuis 2010. Pour Miao Hua, commissaire politique de la marine de l’Armée populaire de libération (APL), qui dirige une délégation chinoise en visite aux Philippines, cette visite « renforce les relations entre la marine chinoise et la marine philippine et contribue au développement de l’amitié traditionnelle et des relations bilatérales entre les deux pays ».

Certains observateurs estiment que cette visite à Davao, et non dans la capitale, Manille, est un geste de reconnaissance de Beijing envers le président philippin.  Et cela en dépit des nombreux retournements constatés ces derniers semaines.

Lors de la cérémonie de bienvenue, les autorités de Davao ont espéré « sincèrement que la visite favoriserait les échanges sur les questions maritimes et la coopération maritime entre les deux parties ».

De son côté, le député d’opposition Gary Alejano, un ancien officier, a estimé que la Chine avait « gagné en convainquant M. Duterte de n’inclure aucune mention du jugement » de la CPA. « Pour aggraver les choses, M. Duterte a même visité des navires chinois », a déploré l’élu à l’AFP, estimant qu‘ »il ne s’agit pas ici d’une politique étrangère indépendante, mais d’une capitulation vis-à-vis de la Chine ».

Mer de Chine : Rodrigo Duterte change de ligne

 

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire