mardi, février 27

Étiquette : 4 juin

Plusieurs arrestations à Hong Kong lors de la commémoration de Tiananmen
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Plusieurs arrestations à Hong Kong lors de la commémoration de Tiananmen

La police de Hong Kong a arrêté au moins 10 manifestants pro-démocratie, réunis pour commémorer le 34e anniversaire de Tiananmen, dont une figure du mouvement hongkongais, Alexandra Wong. La police de Hong Kong a arrêté le 4 juin une figure du mouvement pro-démocratie hongkongais, Alexandra Wong, ainsi que cinq autres personnes, à l'occasion du 34e anniversaire de Tiananmen. Alexandra Wong, connue sous le nom de «Mamie Wong», portait un bouquet de fleurs au moment de son arrestation dans le quartier central de Causeway Bay, où ont été organisées durant de nombreuses années des veillées à la chandelle en mémoire des victimes de Tiananmen. Lorsqu'elle a été embarquée dans un fourgon de police, Alexandra Wong a brandi - selon l'Agence France Presse - son bouquet de fleurs en l'air et...
La police à Hong Kong a bloqué les commémorations de Tiananmen
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La police à Hong Kong a bloqué les commémorations de Tiananmen

La police a bloqué les accès du parc de Hong Kong, qui accueille traditionnellement des rassemblements lors des anniversaires du mouvement de la place Tiananmen. Cependant, des signes de commémoration étaient visibles dans tout Hong Kong. Les policiers ont placé des barrières autour du Parc Victoria, situé au centre de Hong Kong, et mis en garde contre tout rassemblement et veillée aux chandelles, habituellement organisée à 20h00 (12H00 GMT) pour commémorer la répression sanglante, le 4 juin 1989, de l'armée chinoise contre le mouvement social et étudiant à Pékin. Toute commémoration de cet événement est interdite en Chine continentale, seules les régions administratives spéciales de Macao et Hong Kong commémoraient cette date du 4 juin. Mais la nouvelle législation de la Chine sur l...
Tiananmen : la Chine dénonce les américains et européens
Hong Kong, MONDE

Tiananmen : la Chine dénonce les américains et européens

Les autorités chinoises ont estimé que les bougies allumées par les consulats des Etats-Unis et de l'Union européenne à Hong Kong pour commémorer les événements du 4 juin 1989 de Tiananmen représentaient un «spectacle politique malhabile» visant à déstabiliser le territoire. «Toute tentative d'exploiter Hong Kong pour mener des activités d'infiltration ou de sabotage contre le continent (la Chine continentale, ndlr) franchit la ligne rouge (...), est absolument intolérable», a déclaré un porte-parole du bureau hongkongais du ministère chinois des Affaires étrangères. «Nous exhortons à nouveau les organes des pays concernés à Hong Kong à cesser immédiatement (...) de se mêler des affaires de Hong Kong et des affaires intérieures de la Chine en général, et d'éviter de jouer avec le feu...
Hong Kong : la militante Chow Hang-tung, a été remise en liberté
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : la militante Chow Hang-tung, a été remise en liberté

Chow Hang-tung, avocate, âgée de 37 ans, a été arrêté le 4 juin à l’aube devant ses bureaux à Hong Kong, elle a été libéré le 5 juin. La vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, à l'origine de l'organisation de veillée traditionnelle aux bougies dans le parc Victoria, au centre  de l'île de Hong Kong, pour commémorer le mouvement démocratique, place Tiananmen, en juin 1989. Cette année, cette commémoration a été interdite pour la deuxième année consécutive, pour des raisons sanitaires. Chow Hang-tung est l'une des rares figures du mouvement pour la démocratie à ne pas être derrière les barreaux ou en exil. Cette dernière a déclaré «je rejette toutes les accusations», devant un commissariat de Hong Kong après sa remise en liberté moyennant une caution de 10.000 dollars de Hong Kong (...
La plateforme Zoom ferme des comptes de militants
MONDE, SCI/TECH

La plateforme Zoom ferme des comptes de militants

L'entreprise américaine Zoom a indiqué avoir fermer aux demandes du gouvernement chinois les comptes de militants aux Etats-Unis et à Hong Kong qui voulaient utiliser son application de vidéo-conférence, afin de commémorer les évènements de Tian'anmen. Les 10 et 11 juin, des militants des droits de l'homme aux Etats-Unis et à Hong Kong ont annoncé que trois de leurs comptes avaient été suspendus sans explication avant des rencontres virtuelles prévues pour honorer la mémoire des victimes de Tian'anmen. Zoom reconnait avoir fermé temporairement ces comptes, expliquant que "comme toute société planétaire, nous devons respecter les lois en vigueur dans les juridictions où nous opérons", sans autre précision. Dans son communiqué, diffusé le 11 juin, Zoom explique avoir été alerté par ...
Hong Kong commémore les évènements de Tiananmen
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong commémore les évènements de Tiananmen

Des milliers de Hongkongais ont bravé l'interdiction de rassemblement pour marquer le 31ème anniversaire de la répression de Tiananmen, lors de veillées dans plusieurs quartiers marquées par des arrestations. En 1989, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, l'armée et ses chars investissaient la place Tiananmen, épicentre de manifestations étudiantes inédites. L'armée tire sur la foule. La répression fait des centaines de morts et met fin à sept semaines de manifestations d'étudiants et d'ouvriers qui dénonçaient la corruption et réclamaient la démocratie. Une commémoration annuelle Depuis, chaque année à Hong Kong, des foules immenses commémorent la sanglante intervention de l'armée chinoise. Cette année, pour la première fois en trois décennies, la veillée à Hong Kong n'a pas été auto...
Hong Kong et Taïwan, deux analyses sur le 4 juin
Hong Kong, POLITIQUE, TAIWAN

Hong Kong et Taïwan, deux analyses sur le 4 juin

27 ans après les mouvements pro-démocratiques de Tian'an men, les autorités chinoises se sont assurés qu'aucune information ne circule sur le sujet, venant à la fois des dissidents et des médias étrangers. Les médias et les réseaux sociaux sont surveillés et les membres du collectif des mères de Tiananmen sont soumis au silence, en plus d'être suivis, surveillés et menacés. Cependant, pour la 1ère fois, le Parlement taïwanais a commémoré le massacre de centaines de manifestations sur la célèbre place par l'armée chinoise. Et pour la seconde année consécutive, les syndicats étudiants de Hong Kong boycottent les commémorations, heurtant les démocrates historiques de l'île. Première fois pour les autorités taïwanaises Le Parlement de la République de Chine a commémoré ce vendredi 3 juin p...