mercredi, février 21

Étiquette : Banque Populaire Chine

La Chine va modifier le processus de fixation du yuan pour ralentir sa chute
ECONOMIE

La Chine va modifier le processus de fixation du yuan pour ralentir sa chute

La Banque populaire de Chine a demandé aux banques locales de relancer un outil de fixation du yuan qu'elles ont abandonné il y a deux ans. Les autorités cherchent à piloter et à défendre la monnaie qui s'affaiblit rapidement, a déclaré une source à l'agence de presse, Reuters. Cette source, qui connaît bien le processus de fixation du taux du yuan, a déclaré que les autorités monétaires incitaient les banques à inclure le facteur dit anticyclique dans leurs fixations quotidiennes du taux de change étroitement géré. L'ajustement sera réalisé aux cotations du yuan de 14 banques. La Banque populaire de Chine (PBOC) utilise ces cotations du yuan afin de fixer le taux de référence quotidien, introduisant effectivement un biais dans le taux de fixation. Cet outil a été abandonné en 202...
Evergrande : la Banque populaire de Chine libère 11,8 milliards d’euros
ECONOMIE

Evergrande : la Banque populaire de Chine libère 11,8 milliards d’euros

Le 17 septembre, la Banque populaire de Chine (banque centrale) a injecté 90 milliards de yuans, soit environ 11,8 milliards d'euros, dans le système financier d’Evergrande. La banque tente ainsi d'apaiser la nervosité entourant Evergrande, le groupe immobilier chinois qui risque de s'effondrer en raison d'une dette trop importante. Il s'agit d'une injection de liquidités à court terme par la Banque populaire de Chine, dont le  montant est le plus élevé depuis février. Outre calmer les esprits, la banque centrale souhaite éviter une crise de liquidité, selon les analystes. La crise autour d'Evergrande inquiète de plus en plus en Chine. Le groupe immobilier est accablé par une dette de près de 260 milliards d'euros. Mi-septembre, Evergrande a prévenu qu'elle pourrait ne plus être en m...
La banque centrale de Chine s’attend à une hausse de l’inflation
ECONOMIE

La banque centrale de Chine s’attend à une hausse de l’inflation

L'inflation à la consommation en Chine devrait rester inférieure à 2% en 2021, en deçà de son objectif officiel d'environ 3%, a déclaré Yi Gang, gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBOC), lors de la cérémonie d'ouverture du Forum de Lujiazui 2021 à Shanghai. Yi Gang a déclaré que l'économie chinoise fonctionnait dans une fourchette raisonnable, proche du niveau de production potentiel, que les prix étaient globalement contrôlables et que le pays devrait adhérer à une politique monétaire normale. Le gouverneur de la Banque populaire de Chine a indiqué que le taux d'intérêt est maintenu à un niveau approprié, qui est relativement bas par rapport aux taux d'autres marchés en développement. «Il existe encore des incertitudes concernant la situation de la pandémie à l'étran...
« La Chine approfondira sa réforme, peu importe les changements mondiaux »
ECONOMIE

« La Chine approfondira sa réforme, peu importe les changements mondiaux »

"Peu importe les changements dans la situation internationale, la chose la plus importante pour la Chine est de suivre sa propre voie et d’approfondir inébranlablement la réforme du secteur financier et son ouverture sur le monde extérieur", a déclaré Yi Gang, gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC, la banque centrale du pays). Lors d'un point presse, Yi Gang a indiqué que les tâches prioritaires du gouvernement incluaient l’Accord économique et commercial Chine/Etats-Unis de "phase 1" et la mise en œuvre des réformes financières et des mesures d’ouverture annoncées au cours de ces dernières années, comme la suppression des restrictions sur les participations étrangères dans les domaines des valeurs mobilières, de la gestion de fonds, des contrats à terme et des quotas rest...
Les banques appelées à prêter davantage au secteur privé
ECONOMIE

Les banques appelées à prêter davantage au secteur privé

La Commission de régulation bancaire (CBRC) et de l’assurance a exhorté toutes les banques du pays à accroître leurs prêts au secteur privé, afin de dynamiser l’économie. Les grandes banques commerciales contrôlées par l’Etat doivent ainsi augmenter leurs prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) de plus de 30% cette année, écrit CBRC dans un communiqué diffusé sur son site internet. Le secteur privé compte pour plus de la moitié de la croissance économique et réalise l’essentiel des créations d’emplois. Mais depuis quelques années elles sont confrontées à une hausse des coûts d’emprunt et ont plus de difficultés à obtenir des prêts. Ces difficultés s'expliquent par la campagne nationale contre la finance parallèle (“shadow banking”), l’une de leurs principales sources de fina...