La Commission de régulation bancaire (CBRC) et de l’assurance a exhorté toutes les banques du pays à accroître leurs prêts au secteur privé, afin de dynamiser l’économie.

Les grandes banques commerciales contrôlées par l’Etat doivent ainsi augmenter leurs prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) de plus de 30% cette année, écrit CBRC dans un communiqué diffusé sur son site internet.

Le secteur privé compte pour plus de la moitié de la croissance économique et réalise l’essentiel des créations d’emplois. Mais depuis quelques années elles sont confrontées à une hausse des coûts d’emprunt et ont plus de difficultés à obtenir des prêts. Ces difficultés s’expliquent par la campagne nationale contre la finance parallèle (“shadow banking”), l’une de leurs principales sources de financement.

Les banques chinoises, jugeant le risque crédit plus élevé chez les PME, préfèrent prêter aux grands groupes d’Etat ou soutenus par l’Etat. Or « les pratiques discriminatoires dans l’attribution de crédits sont interdites », a rappelé la CBRC dans son communiqué.

Le régulateur demande aussi aux banques de se délester plus rapidement de leurs créances douteuses, pour pouvoir accorder les nouveaux prêts.

S’agissant des assureurs, des produits de financement flexibles à destination des entreprises vont être proposés par la CBRC, qui va étudier un assouplissement des règles restreignant leurs investissements.