jeudi, juillet 25

Étiquette : examens impériaux

Egalité des chances et examens impériaux
Chine impériale

Egalité des chances et examens impériaux

Tout homme qui réussit l’examen impérial peut devenir un fonctionnaire de haut rang, sans tenir compte de ses richesses ni de son statut social. https://www.chine-magazine.com/abolition-du-systeme-des-examens-imperiaux/ Au départ, l'examen impérial visait à permettre à chacun d'accéder à une fonction d'Etat, mais par la suite les études destinées aux examens prennent beaucoup de temps et coûtent cher, notamment parce qu'il faut un professeur privé. Ainsi, la plupart des candidats étaient principalement issu de la classe des propriétaires terriens assez riches. Mais il y a quand même plusieurs individus qui sont passés d’un statut social modeste à la réussite sociale, grâce aux examens. Dans certaines dynasties, les examens mandarinaux ont supprimés. Les postes de fonctionnair...
Abolition du système des examens impériaux
Chine impériale

Abolition du système des examens impériaux

Au cours de la Chine impériale, l'examen impérial (科举 : kējǔ) était un test pour déterminer qui de la population pouvait faire partie de la bureaucratie de l'État. Le système des examens mandarinaux ont été institutionnalisé en 605, mais l’origine de ce système remonte à la dynastie des Han (206 av. J.-C. à 220). Il a été aboli en 1905, peu de temps avant la fin de la dynastie Qing. Année au cours de laquelle, une série de réforme dans l'éducation et la fonction publique ont été mise en place par l'impératrice Cixi. Les examens également appelés "mandarinaux", ils permettaient d’entrer dans la bureaucratie de l’État. Mais ils étaient surtout utilisés pour mettre fin à la transmission du pouvoir aristocratique par une transmission du pouvoir méritocratique. Au début de la dynas...