Sélectionner une page

Chine impériale,DOSSIERS

Abolition du système des examens impériaux

Au cours de la Chine impériale, l’examen impérial (科举 : kējǔ) était un test pour déterminer qui de la population pouvait faire partie de la bureaucratie de l’État.

Le système des examens mandarinaux ont été institutionnalisé en 605, mais l’origine de ce système remonte à la dynastie des Han (206 av. J.-C. à 220). Il a été aboli en 1905, peu de temps avant la fin de la dynastie Qing. Année au cours de laquelle, une série de réforme dans l’éducation et la fonction publique ont été mise en place par l’impératrice Cixi.

Les examens également appelés « mandarinaux« , ils permettaient d’entrer dans la bureaucratie de l’État. Mais ils étaient surtout utilisés pour mettre fin à la transmission du pouvoir aristocratique par une transmission du pouvoir méritocratique.

Au début de la dynastie Ming, les examens duraient entre 24 et 72 heures, et se déroulaient dans des pièces séparées et isolées. Ces petites pièces comprenaient deux bureaux, pouvant être reliées pour faire une plate-forme, où placées à des niveaux différents pour servir de bureau et de chaise.

La correction des copies se faisait le plus objectivement possible. Les candidats étaient identifiés par des nombres plutôt que par leur nom et les copies d’examens étaient recopiées par une troisième personne avant d’être corrigées pour éviter que l’écriture du candidat fût reconnue.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :