lundi, février 26

Étiquette : hymne national

Le respect de l’hymne national chinois adopté à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le respect de l’hymne national chinois adopté à Hong Kong

La loi sur le respect de l'hymne national a été adopté par les députés, ce qui a été considéré comme "une victoire pour le groupe pro-Beijing face à l'intensification des différends politiques, alors que le projet de loi avait été retardé en raison de 'perturbations' causées par des députés du camp démocrate", a indiqué l'agence de presse, Xinhua. Après trois lectures, la loi a été adoptée à 41 voix pour et 1 contre. La loi prévoit une amende maximale de 50 000 dollars hongkongais et de trois ans de prison, en cas d’irrespect de l'hymne. L'adoption du projet de loi survient après que les législateurs du camp démocrate ont utilisé diverses mesures pour interrompre les procédures de réunion. Lire aussi : La Marche des Volontaires, hymne national Pour les responsables chinois, «d...
Le manque de respect envers l’hymne chinois bientôt puni à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le manque de respect envers l’hymne chinois bientôt puni à Hong Kong

L'exécutif de Hong Kong a présenté le 23 janvier au Parlement un projet de loi, qui puni condamnera de 6 000 € d’amendes ou 3 ans de prison quiconque « insultera » ou ne respectera pas l’hymne national chinois à Hong Kong. 22 ans après la rétrocession de Hong Kong à la Chine, les autorités de Beijing tentent d'intégrer un peu plus de patriotisme dans l'ex-colonie britannique. Cette nouvelle loi est en soi un symbole, car elle est la réaction de Beijing à aux protestations politiques et idéologiques de différents partis politique et associations. De plus lors d'événement sportif, certains supporters de Hong Kong s'étaient mis à huer leur propre hymne national chinois. Des sifflements en forme de manifestation politique contre l'influence grandissante de la Chine sur les affaire...
Yang Kaili manque de respect à l’hymne national
Médias/Net, Police et Justice, SOCIETE

Yang Kaili manque de respect à l’hymne national

La jeune femme a été placée à cinq jours de détention administrative pour «manque de respect» envers la «Marche des volontaires», un chant patriotique. Coiffée d'un bonnet fantaisie orné de petits bois de cerfs et sourire aux lèvres, Yang Kaili a chanté la «Marche des volontaires» - «Debout peuple qui ne veut plus être esclave» - devant la caméra de son ordinateur, tout en imitant les gestes saccadés d'un chef d'orchestre. «Bonsoir, camarades», a  salué la jeune fille de 21 ans, dans sa vidéo diffusée sur la plateforme Huya, spécialisée dans les vidéos en direct. Le compte de la jeune fille était suivi par des dizaines de millions d'abonnés sur des sites de ce genre. Elle était l'une des nombreuses célébrités diffusant des vidéos d'elles-mêmes sur la toile pour y raconter sa vie, cha...
Offenser l’hymne national est un délit
PCC, POLITIQUE

Offenser l’hymne national est un délit

Le parlement chinois a adopté ce vendredi 1er septembre une loi créant le délit d'offense à l'hymne national. Si une personne offense l'hymne, elle sera punie de 15 jours de détention administrative. Cette loi est désormais applicable dans les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macau. "Les droits et libertés garantis par les lois de Hong Kong sont menacés depuis plusieurs années. Il est normal que les gens soient inquiets", a commenté Tanya Chan, avocate et parlementaire hong-kongaise pro-démocratie. D'autant que cette spécificité rappelle la position des nouveaux députés indépendantistes YoungSpiration, qui n'avaient pas chanté l'hymne national continental lors de leur entrée en fonction. A cela s'est ajouté le refus d'honorer le drapeau de la Chine continentale...