lundi, février 26

Étiquette : sommeil

Les jeunes manquent de sommeil
Santé, SOCIETE

Les jeunes manquent de sommeil

Environ 63% des enfants et des adolescents, âgés de 6 à 17 ans, dorment moins de huit heures par jour, selon la Société de recherche sur le sommeil de Chine. Cette dernière a indiqué dans un Livre blanc que 81,2% des adolescents âgés de 13 à 17 ans et 32,2% des enfants âgés de 6 à 12 ans dorment moins de huit heures. L'étude a été élaboré sur la base d'une enquête sur le sommeil des adolescents en 2019. Le livre blanc explique que les devoirs sont la raison principale du manque de sommeil des enfants. Les enfants et les adolescents de la région autonome de Mongolie intérieure se couchent le plus tard, alors que 16,2% vont dormir après minuit. Les jeunes de la province du Jiangsu se réveillent le plus tôt, dont 3,7% avant 5h00. https://www.chine-magazine.com/chinois-manquent-cru...
Plus de 50 millions de personnes dorment mal
Santé, SOCIETE

Plus de 50 millions de personnes dorment mal

Entre 50 et 60 millions de personnes sont sujets aux troubles du sommeil et seuls moins de 2% sont diagnostiqués et traités. A l’occasion, la 18e journée internationale du sommeil, le 21 mars, la Société chinoise de recherche sur le sommeil a publié un rapport intitulé «Enquête sur le diagnostic et le traitement des troubles du sommeil» ainsi que le «Livre blanc 2018 sur le sommeil des internautes». https://www.chine-magazine.com/chinois-manquent-cruellement-de-sommeil/ Pénurie de spécialiste du sommeil Ces deux études révèlent que 50 à 60 millions de personnes soufrent de troubles du sommeil et qu’ils sont moins de 2% à être diagnostiqués et traités. De plus, 56% des internautes pensent souffrir de troubles du sommeil tels que les insomnies. Ainsi, les chercheurs ont montré...
Les jeunes dorment de moins en moins
Santé, SOCIETE

Les jeunes dorment de moins en moins

« Plus de 60 % des jeunes nés dans les années 1990 ne dorment pas suffisamment, et les Pékinois sont parmi ceux qui se réveillent le plus tôt », selon le sondage repris par Beijing Evening News. Le comité de la médecine du sommeil de l’Association des médecins chinois a publié les récentes  données concernant les habitudes de sommeil à travers le monde, trois jours avant la 18ème Journée internationale du sommeil, le 21 mars. L'enquête se concentre sur les chinois nés dans les années 1990 et révèle qu’ils dorment en moyenne 7 heures et demie par nuit. Plus de 60% d'entre eux ont du mal à s'endormir et 12,2% souffrent d'insomnie. De plus, près de 31% d'entre eux mettent au moins 30 minutes à s’endormir, et ils sont 0,9% à avoir besoin de somnifères. Concernant les habitudes de somm...
Les chinois manquent cruellement de sommeil
Santé, SOCIETE

Les chinois manquent cruellement de sommeil

Selon un sondage de la Société de recherche sur le sommeil, 91% des sondés déclarent "ne pas avoir assez de sommeil" ou être "encore fatiguées après le sommeil". Ces derniers tentent coûte que coûtent d'avoir une bonne nuit de sommeil, mais en vain, car les pressions professionnelles et sociales sont sources de stress. L'institution a interrogé près de 60 000 personnes âgées de 10 à 45 ans et a constaté que seulement 5,6% disent se sentir plein d'énergie après avoir dormi. Mais, la quasi totalité des interviewé affirment avoir des difficultés pour s'endormir ; 13% ont vraiment du mal à s'endormir et 11% parviennent à dormir toute la nuit sans se réveiller. Les principales raisons de ce manque de sommeil sont la pression au travail, d'autant que 60% préfèrent travailler plutôt q...
Le bruit, facteur de stress et de manque de sommeil
Santé, SOCIETE

Le bruit, facteur de stress et de manque de sommeil

Selon un rapport du Ministère de l'environnement, un quart de toutes les villes de Chine vivent avec des niveaux de bruit excessifs. "Cela signifie qu'un quart des villes se couchent dans le bruit", a indiqué le ministère, ajoutant que "le manque de définitions claires sur qui devrait être responsable (de cette situation, ndlr) au sein du gouvernement rend la résolution du problème plus difficile". D'après Beijing Information, plusieurs administrations devraient être responsables de la gestation de ce problème, des services de l'environnement, de la culture, de la circulation, de l'industrie et du commerce, aux inspecteurs urbains et à la police locale. Ils ont tous le pouvoir de contrôler les niveaux de bruit, mais lorsqu'un problème spécifique surgit, personne ne sait quel ministère a...