« Plus de 60 % des jeunes nés dans les années 1990 ne dorment pas suffisamment, et les Pékinois sont parmi ceux qui se réveillent le plus tôt », selon le sondage repris par Beijing Evening News.

Le comité de la médecine du sommeil de l’Association des médecins chinois a publié les récentes  données concernant les habitudes de sommeil à travers le monde, trois jours avant la 18ème Journée internationale du sommeil, le 21 mars.

L’enquête se concentre sur les chinois nés dans les années 1990 et révèle qu’ils dorment en moyenne 7 heures et demie par nuit. Plus de 60% d’entre eux ont du mal à s’endormir et 12,2% souffrent d’insomnie. De plus, près de 31% d’entre eux mettent au moins 30 minutes à s’endormir, et ils sont 0,9% à avoir besoin de somnifères.

Concernant les habitudes de sommeil, 31,1% des jeunes nés dans les années 1990 s’endorment tard et se réveillent tard, tandis que 30,9% s’endorment tard et se lèvent tôt. Seulement 17,5% se couchent tôt pour se lever de bonne heure. Seulement 28,2% se réveillent naturellement

Le sondage montre que les programmeurs sont les plus susceptibles de souffrir d’insomnie, suivis par les ouvriers, les vendeurs, les consultants, les propriétaires de boutiques en ligne et les célébrités en ligne. Les personnes âgées ont également des troubles du sommeil.

Ce manque de sommeil prolongé augmente les probabilités d’apparition et de récurrence de la dépression et aggravent les symptômes. De plus, les troubles du sommeil sont un facteur dangereux d’atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Les chinois manquent cruellement de sommeil