Initiée par la dirigeante, Tsai Ing-wen, la « nouvelle politique en direction du Sud » vise à renforcer les liens économiques, commerciaux, agricoles, culturels, éducatifs et touristiques avec les Etats membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), six Etats d’Asie du Sud, dont l’Inde, ainsi que l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

En septembre 2017, les autorités taïwanaises ont établi cinq grands projets et trois domaines de collaboration potentiels. Pour le gouvernement, ceux-ci « illustrent les efforts entrepris par Taïwan pour renforcer des liens mutuellement bénéfiques » avec ces Etats cibles.

Des projets dans plusieurs secteurs et trois domaines particuliers

Selon le Bureau des négociations commerciales, les grand projets concernent principalement les industries innovantes, la coopération médicale et les chaînes d’approvisionnement industriel, les forums sur les politiques publiques et les plateformes d’échanges pour la jeunesse, l’agriculture régionale, et enfin la formation des talents. Les trois domaines de collaboration potentiels sont le commerce électronique, les infrastructures et le tourisme.

En matière d’industries innovantes, les projets menés permettront aux secteurs émergents taïwanais d’établir des partenariats avec des entreprises des Etats ciblés. Du côté, des programmes de coopération médicale et de renforcement des chaînes d’approvisionnement industriel, l’accent sera mit sur la prévention des maladies et la collaboration en matière de sécurité sanitaire en développant les échanges entre les personnes et l’intégration des chaînes de fournisseurs du secteur médical.

L’ensemble des secteurs de développement s’ajusteront aux besoins des entreprises taïwanaises, dans le but de créer des partenariats. Dans le but de dynamiser cette politique, le gouvernement a mit en place un centre de services.

Un centre dédié à cette nouvelle politique  

Inauguré le 2 janvier à Taipei, ce centre de service fournira aux entreprises taïwanaises toutes les informations nécessaires sur les divers programmes menés dans le cadre de cette initiative.

Plateforme de communication entre l’Etat et les entreprises, le centre aura pour mission de renforcer la participation du secteur privé à la mise en œuvre de cette initiative gouvernementale, a expliqué le Bureau des négociations commerciales, chargé de la coordination des négociations bilatérales et multilatérales de Taïwan dans les domaines de l’économie et du commerce.

Dans un premier temps, le centre aidera les entreprises à identifier la demande et les ressources sur les marchés étrangers, et à développer des partenariats public-privé. Par la suite, il servira de plateforme de mise en relation entre les entreprises locales et étrangères, afin d’approfondir les liens commerciaux entre Taïwan et les pays ciblés par cette « nouvelle politique en direction du Sud ».