Les autorités chinoises tentaient encore ce 9 janvier de limiter les fuites d’hydrocarbures du tanker iranien en feu au large des côtes de Shanghai. Cependant, elles craignent une explosion puis une marée noire sans précédent dans la zone.

Le tanker Sanchi contenait 136 000 tonnes d’hydrocarbures légers (condensats) lors de la collision avec un navire de fret chinois, dans la nuit du 6 au 7 janvier. L’accident s’est produit à environ 300 kilomètres à l’est de Shanghai (est). Si tout l’hydrocarbure léger du tanker se déversait dans la mer, elle provoquerait une des pires marées noires des dernières décennies, selon des experts.

Le ministère chinois des transports a indiqué le 9 janvier dans la journée que le navire était toujours en proie aux flammes. De plus, l’équipage du tanker, qui comptait 30 Iraniens et deux Bangladais, est toujours porté disparu.

L’ONG de défense de l’environnement, Greenpeace, a indiqué dans un communiqué de presse : « avec le bateau en feu, la plupart de ces condensats devraient se consumer et non se répandre dans l’eau. (…) Toutefois, si le navire coule avant la combustion totale des hydrocarbures, les opérations de nettoyage seront extrêmement compliquées. »

Le ministère chinois des affaires étrangères a indiqué la veille que des bateaux de nettoyage avaient été dépêchés sur le lieu de l’accident, afin d’éviter « toute autre désastre » écologique.

Les autorités chinoises ont étendu, le 9 janvier dans la soirée, la zone de sauvetage des marins : 13 bateaux spécialisés « mènent des recherches ininterrompues dans une zone de 3 000 kilomètres carrés » autour du tanker, malgré les difficultés météorologiques.

Le pétrolier présente cependant « un risque d’explosion ou de naufrage, et les émanations toxiques (…) sont nocives pour le personnel de secours présent sur les lieux », a souligné le ministère des transports. Selon une « évaluation préliminaire », un corps repêché lundi serait bien celui d’un marin du navire iranien, d’après la même source.

Collision en mer de Chine orientale : 32 disparus