Les forces armées de la République de Chine (Taïwan) ont procédé à plusieurs exercices militaires au cours desquels ont été dévoilés de nouveaux équipements et armements.

chasseur F-19 américains achetés par Taiwan

«Nous sommes prêts et assurons à tout moment la sécurité du territoire national, de l’espace aérien et des eaux territoriales», a indiqué le ministère de la Défense.

Le 26 janvier, sur la base aérienne de Tainan dans le sud de Taïwan, la première escadre tactique de chasse de l’armée de l’Air a conduit un exercice simulant une invasion aérienne.

La base était exceptionnellement ouverte à la presse, alors que les incursions d’avions de chasse chinois dans la partie sud-ouest de la zone d’identification de la défense aérienne (ADIZ) taïwanaise se sont multipliées récemment.

Lire aussi : Après des incursions chinoises, Taïwan mène des exercices militaires

La base aérienne de Tainan a accueilli le 26 janvier également un exercice de chargement de missiles de croisière air-sol Wan Chien, (littéralement « Dix mille épées ») de fabrication taïwanaise sur un chasseur IDF (Indigenous Defense Fighter).

Le 27 janvier, la base navale de Zuoying, à Kaohsiung a dévoilé la nouvelle embarcation rapide d’attaque pour commandos M109, également de fabrication taïwanaise et qui sera utilisée pour la défense des ports et des opérations en mer contre des terroristes ou des pirates. Le M109 a pris part ce jour-là à une série d’exercices au large de Zuoying simulant une tentative d’invasion par un vaisseau ennemi.

Au total, a indiqué la Marine nationale, ce sont 18 embarcations M109 qui sont construites par le chantier naval Karmin International, à Pingtung, dans le cadre d’un appel d’offres remporté en avril 2020 et pour un budget total de 822 millions de dollars taïwanais (24,18 millions d’euros).

Longue de 11,2 m et large de 3,2 m, l’embarcation M109 peut transporter un commando de dix soldats armés. Elle a une autonomie de 300 milles marins et peut atteindre une vitesse de 35 nœuds.

Lors de l’exercice du 27 janvier des navires rapide mouilleur de mines et des démineurs ont été présenté, ainsi que des mines WSM-I et WSM-II de fabrication taïwanaise.