Après des incursions chinoises, Taïwan mène des exercices militaires

par | Jan 26, 2021 | Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Des avions de chasse taïwanais ont mené ce 26 janvier des exercices simulant des situations de guerre.

Avion de chasse de Taïwan

Il s’agit d’un moyen pour l’armée taïwanaise de montrer que sa flotte est prête au combat après l’incursion de dizaines de chasseurs chinois dans l’espace aérien de Taïwan.

La base de Tainan, dans le sud de Taïwan, abrite des avions qui sont régulièrement déployés pour intercepter des appareils chinois dans l’espace aérien.

Le colonel Lee Ching-shi a déclaré à l’agence de presse Reuters que les appareils de l’aviation taïwanaise étaient généralement munis d’armes et pouvaient répondre « à tout moment » en cas d’agression.

« Nous sommes prêts », a-t-il dit lors d’une visite de la base de Tainan organisée par le gouvernement. « Nous ne céderons pas un centimètre de notre territoire », a-t-il ajouté.

Cette opération intervient deux jours après l’entrée, dans la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan, survolant la mer de Chine méridionale au sud de l’île, de quinze avions chinois, incluant douze avions de chasse.

Il s’agit d’une deuxième incursion en deux jours de l’aviation chinoise dans l’espace aérien de Taïwan. La première a eu lieu le 23 janvier comprenait huit bombardiers et quatre avions de chasse.

La marine américaine envoie un porte-avion et des destroyers américains dans la zone

Le porte-avions américain Theodore Roosevelt est entré en mer de Chine méridionale, afin de promouvoir la liberté de navigation, un premier exercice de routine depuis l’arrivée à la Maison Blanche du président Joe Biden.

Le groupe aéronaval conduit par le Theodore Roosevelt est arrivé le 24 janvier dans la région, a annoncé le commandement de la région indo-pacifique, le jour même où Taïwan a affirmé que des avions chinois avaient pénétré dans la zone d’identification de défense aérienne de l’île.

« C’est formidable d’être à nouveau en mer de Chine méridionale pour mener des opérations de routine, de promouvoir la liberté des mers et rassurer nos alliés et partenaires », a déclaré le contre-amiral Doug Verissimo, commandant du groupe aéronaval.

Pour le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères les exercices américains de routine constituaient « une démonstration de force qui ne conduit pas à la paix et la stabilité de la région ».

Les exercices de la marine américaine interviennent alors que la nouvelle administration Bien a assuré le 24 janvier que le soutien de Washington à Taïwan restait « solide comme un roc » malgré les « tentatives d’intimidation » de la Chine.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :