La délégation conjointe Chine-OMS a publié sont rapport de mission sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), mettant en avant la transmission du virus.

Le nouveau coronavirus est transmis par des gouttelettes et des fomites – objets ayant pu être contaminés par un agent infectieux et ayant pu servir à le transmettre – lors de contacts étroits et non protégés entre un élément contaminant et une personne infectée.

Les chercheurs ont expliqué que « la propagation par voie aérienne n’a pas été signalée pour le COVID-19 et il ne semble pas, en l’état des preuves actuelles, qu’il s’agisse d’un mode de transmission majeur ».

Cependant, dans les établissements de santé, des gens peuvent attraper le virus s’ils respirent un aérosol – une suspension de fines particules solides ou liquides dans l’air – qui a été contaminé par le virus.

Le virus peut être trouvé dans des échantillons fécaux de certains patients, mais la voie fécale-orale ne semble pas être le moteur de la transmission du COVID-19, et son rôle et sa signification restent à déterminer.

A lire aussi : Les moyens de transmission du coronavirus

Il est aussi à noter qu’en Chine, dans certaines provinces comme le Guangdong et le Sichuan, la transmission inter-humaine se produit en grande partie dans les familles .