Le 11 septembre, un homme a foncé sur une foule, faisant 11 morts et 44 blessés, dont trois gravement, dans la ville de Hengdong (Hunan). Une enquête a été ouverte, ont indiqué les autorités, sans donner plus de détails.

Un véhicule 4×4 a foncé dans la foule sur la place centrale de la ville, dans la province du Hunan, au centre de la Chine. La police a arrêté le chauffeur du véhicule, d’après un communiqué des autorités du district.

Selon le quotidien Beijing News, qui cite la police locale, le chauffeur, du nom de Yang Zanyun, est un homme, né dans la commune en 1964. Ce dernier a déjà purgé plusieurs condamnations pour vol ou usage de drogue.

Une enquête a été ouverte, ont indiqué les autorités, sans préciser si l’homme avait agi ou non de façon intentionnelle. Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent le véhicule avec le pare-chocs enfoncé.

Ce type d’événement n’est pas rare dans le pays. Fin juillet, une femme a perdu le contrôle de sa Mercedes, fauchant une foule de piétons et de cyclistes dans la grande ville de Hangzhou (est), faisant deux morts et 13 blessés.

En 2013, un attentat à la voiture bélier a eu lieu dans la capitale, sous le célèbre portrait de Mao Tsé-toung, situé place Tiananmen. Deux touristes ont trouvé la mort lors de cette action. D’après les autorités, il s’agit d’un acte militant de la part des séparatistes ouïghours, ethnie musulmane de la région du Xinjiang (nord-ouest). Les trois personnes à bord du véhicule, qui a explosé, ont perdu la vie.