Sélectionner une page

Environnement,TERRE

Une loi va être mise en place pour mieux protéger le fleuve Yangtsé

Les législateurs de l’APN ont commencé à débattre sur le projet de loi de conservation du fleuve Yangtsé (Yangzi Jiang ou Fleuve Bleu), destiné à protéger l’environnement écologique du bassin du fleuve et à faciliter un développement vert de l’économie et du tourisme.

En effet, le fleuve est fortement pollué en aval de Chongqing, Wuhan et de Nankin. D’autant plus, qu’il est un gigantesque collecteur d’eaux usées venant des villes et des usines situées sur les rives.

Le projet de loi a été soumis en première lecture à la session bimestrielle en cours du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN – Parlement chinois). Composé de neuf chapitres incluant 84 dispositions, le projet de loi est la première législation du pays en la matière sur un bassin fluvial spécifique.

« Le projet devrait s’attaquer aux problèmes majeurs nuisant au système écologique du bassin du fleuve Yangtsé, prévenir et corriger les comportements perturbateurs et stimuler le développement de haute qualité de la Ceinture économique du fleuve Yangtsé », a déclaré Gao Hucheng, chef de la Commission de la protection de l’environnement et de la conservation des ressources de l’APN.

Long de plus de 6.000 km, le fleuve chinois Yang-Tsé-Kiang est le troisième plus long fleuve du monde, après l’Amazone et le Nil. Il prend sa source dans les monts Tanggula tibétains qui s’élèvent à plus de 6 600 m de hauteur. Ce fleuve parcourt ensuite des milliers de kilomètres avant de rejoindre l’estuaire de la mer de Chine orientale, près de Shanghai.

Recevant les eaux de près de 700 affluents lors de son parcours, le fleuve draine ainsi un bassin hydrographique d’1,8 million de km². Outre sa longueur, le Yang-Tsé-Kiang possède une vaste biodiversité unique au monde.

« Ses eaux sinuent à travers des montagnes vertigineuses et des forêts denses, pour former des zones humides fertiles et des cours d’eau agités lors des inondations saisonnières », a écrit l’organisation WWF sur son site internet

L’ONG ajoute que « ce large éventail d’écosystèmes naturels fournit des habitats essentiels aux espèces emblématiques qui peuplent les rives du fleuve et ses profondeurs ». Raisons pour lesquelles, le gouvernement va légiférer afin d’assurer la survie de ces espèces mais aussi sa qualité de l’eau.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :