L’Égypte a annoncé avoir autorisé l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire chinois Sinopharm.

Vaccin de la société Sinopharm

Le 10 décembre, l’Égypte a reçu le premier lot comprenant 50 000 doses d’un vaccin anti-COVID-19 chinois, développé par China National Pharmaceutical Group, l’Égypte doit recevoir un deuxième lot de la même quantité « la deuxième ou troisième semaine de janvier ».

« Et dès qu’il arrive nous allons commencer la vaccination », a indiqué la ministre la ministre égyptienne de la Santé et de la Population Hala Zayed. En effet, la Chine et l’Égypte ont signé le 31 décembre une lettre d’intention pour une coopération mutuelle dans le domaine des vaccins anti-COVID-19.

Selon un communiqué de l’ambassade de Chine au Caire, Liao Liqiang, l’ambassadeur de Chine en Égypte, a signé la lettre au nom de la Commission nationale de la santé de Chine, avec Mohamed Hassani, ministre adjoint égyptien de la Santé pour les initiatives de santé publique.

Liao Liqiang a déclaré que cela « favorisera fortement la coopération en matière de recherche, de développement, de production et d’utilisation de vaccins anti-COVID-19 entre les institutions » de la Chine et de l’Egypte.

« La Chine et l’Égypte se sont mutuellement aidées face à une pandémie », a poursuivi l’ambassadeur, ajoutant que cette alliance symbolise les efforts des deux pays à bâtir une communauté de la santé.

« Les vaccins chinois sont en cours d’essais cliniques de phase III dans de nombreux pays, et ils progressent de manière régulière. La Chine a approuvé l’utilisation d’urgence des vaccins dans le pays, et il n’y a eu aucun effet indésirable grave », a déclaré Liao Liqiang.

L’ambassadeur a rappelé que la Chine s’est fermement engagée à fournir les vaccins en tant que produit public mondial et à les proposer au monde à un prix juste et raisonnable.

De son côté, la ministre égyptienne de la Santé, Hala Zayed, a souligné que les relations égypto-chinoises sont particulièrement amicales et que la coopération dans le domaine de la santé s’est encore élargie.

« La Chine a pleinement mis à profit les efforts conjoints du gouvernement et des entreprises pour soutenir et aider fermement l’Égypte dans sa lutte contre l’épidémie, et l’Égypte apprécie cela au plus haut point », a déclaré Hala Zayed.

« En tant que pays avec une grande population dans la région, l’Égypte a un désir très sincère de mener une coopération anti-épidémie avec la Chine, notamment en matière de vaccins », a-t-elle dit, ajoutant que l’Égypte attend avec impatience le soutien continu de la Chine.