Entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre Maurice et la Chine

par | Jan 4, 2021 | Afrique, Chine - Afrique, MONDE

L’accord de libre échange avec la Chine est en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Maurice est devenu le premier pays africain à bénéficier d’un tel accord avec la Chine.

Port-Louis, capitale de l’île Maurice

Le Mauritius-China Free Trade Agreement (FTA) avait été signé en octobre 2019 à Beijing. Cet accord de libre-échange entre l’île Maurice et la Chine fournira une garantie institutionnelle plus solide afin d’approfondir les relations économiques et commerciales entre la Chine et Maurice.

L’accord comprend quatre volets principaux qui concernent le commerce des marchandises, le commerce des services, l’investissement et la coopération économique.

Dès l’entrée en vigueur de ce FTA, Maurice bénéficiera d’un accès immédiat en franchise de droits sur le marché chinois pour quelque 7 504 lignes tarifaires en ce qui concerne les marchandises.

Les droits de douane sur 723 lignes tarifaires supplémentaires seront progressivement supprimés sur une période de 5 à 7 ans à compter du 1er janvier 2021. En outre, un contingent tarifaire de 50 000 tonnes de sucre sera mis en place progressivement sur une période de 8 ans, avec une quantité initiale de 15 000 tonnes.

En ce qui concerne le commerce des services, la Chine et Maurice ont convenu de supprimer les restrictions dans plus de 100 secteurs de services. Il s’agit notamment des services financiers, des télécommunications, des technologies de l’information et des communications, des services professionnels, de la construction et des services de santé.

Par cet accord, la Chine prend un net avantage sur son voisin et concurrent indien, en donnant une première place à l’île Maurice. Pour la Chine, Maurice n’est qu’un micro-marché, mais surtout un territoire stratégique dans l’océan Indien, et en Afrique.

Maurice devient ainsi un hug financier, une plateforme économique et commerciale entre la Chine et l’Afrique. Mais cet accord pour Maurice est une aubaine, car la Chine est le principal partenaire de développement.

Lire aussi : Signature prochaine d’un accord de libre-échange Maurice-Chine

De l’aéroport, des plus grandes routes, le siège de la radiotélévision nationale, des stades, la smart city de JinFei qui est en chantier, le « Made in China » continue de s’imposer dans le paysage mauricien.

La Chine est l’un des principaux partenaires de développement de Maurice, avec plus 8 milliards de roupies mauriciennes au cours de ces cinq dernières années devançant l’Inde. Très présent sur le territoire mauricien en termes d’infrastructures et d’aides, la Chine a octroyé au pays une subvention additionnelle de 150 millions de yuans (environ Rs 750 millions).

De plus, la Chine et Maurice se sont engagés dans l’élaboration d’un accord bilatéral de libre échange, un Trade Agreement est en discussion. Pravind Jugnauth a indiqué que celui-ci serait finalisé dans le court terme.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :