Le conflit entre la Chine et Donald Trump continue, l’homme le plus riche du pays, Wang Jianlin, a avertit le président élu Donald Trump que toute taxation sur les investissements chinois aux Etats-Unis, pourrait coûter des milliers d’emplois aux Etats-Unis.

« J’ai investi plus de 10 milliards de Dollars US aux États-Unis, employant plus de 20 000 personnes. Si quelque chose va mal, ces quelques 20 000 personnes pourraient perdre leur d’emploi« , a indiqué le géant de l’immobilier, lors du Sommet des Entrepreneurs de Chine.

Ce dernier a adressé ce message à Donald Trump, par l’intermédiaire de l’ancien sénateur Christopher Dodd, président du Motion Picture Association of America, association américaine des industriels du cinéma. Wang Jianliun a d’ailleurs ajouté que « si les choses sont mal gérées, ils n’auront plus rien à manger », d’après des propos rapportés sur le site internet de son groupe.

La société, Dalian Wanda Group, possède de nombreuses entreprises américaines du divertissement, comme AMC Theatres, le studio de cinéma Legendary Entertainment LLC et notamment Carmike Cinemas Inc, que Wang Jianlin devrait acquérir.

AMC devrait être la plus grande société de salles de cinéma des Etats-Unis, après la fin de la transaction. Dalian Wanda Group devrait aussi acheter Dick Clark Productions Inc, producteur des Golden Globes. Wang Jianlin a également exprimé son intérêt pour le rachat ou une participation dans l’un des « Big Six », les plus grands studios d’Hollywood.

« D’autres choses mises à part, dans l’industrie du cinéma et du divertissement, vous devez comprendre que les films en langue anglaise ont besoin du marché chinois pour leur croissance », a indiqué le président de Dalian Wanda Group.

Face à la présence croissante de ce dernier, les membres du Congrès ont lancé un appel pour un contrôle plus strict sur les grands achats d’entreprises, comme ceux de Wanda. Seize parlementaires américains se sont alarmés d’une possible « extension du contrôle de la propagande » chinoise sur l’industrie du cinéma.

Pour l’intéressé, « cela signifie que son groupe possède une certaine influence en Amérique et attend de voir l’attitude de Donald Trump vers les entreprises chinoises après qu’il sera entré en fonctions à la Maison Blanche ». En effet, Donald Trump a promis d’imposer une taxe prohibitive de 45% sur les importations chinoises.