Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi prévoit de visiter la Corée du Sud début septembre pour discuter des relations bilatérales et des affaires nord-coréennes.

Wang Yi, chef de la diplomatie chinoise

Selon des sources diplomatiques, citée par Yonhap, durant sa visite, Wang Yi tiendra des pourparlers avec le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong et rencontrera d’autres officiels. Il rendra également une visite de courtoisie au président Moon Jae-in.

La visite de Wang Yi interviendra environ cinq mois après ses derniers entretiens avec Chung Eui-yong à Xiamen, dans le sud-est de la Chine. D’ailleurs, la dernière visite de Wang Yi à Séoul a eu lieu en novembre 2020.

Lire aussi : Bataille de mot entre la Chine et la Corée du sud

La Corée du Sud cherche à maintenir des liens étroits avec la Chine, malgré une concurrence croissante entre la Chine et les Etats-Unis. En effet, la Corée du sud tente d’obtenir le soutien de la Chine pour faire progresser les pourparlers nucléaires bloqués avec Pyongyang.

«Nous partageons une compréhension commune avec la partie chinoise concernant la nécessité de communiquer à haut niveau, et nous nous consultons étroitement sur les différentes manières d’échanger», a déclaré un responsable du ministère sud-coréen des Affaires étrangères, sans donner plus de détails.

Les pourparlers auront lieu dans un contexte de tensions renouvelées dans la péninsule coréenne. En effet, la Corée du Nord a brandi le spectre d’«une grave crise de sécurité» en représailles contre l’exercice militaire conjoint organisé par Séoul et Washington le mois dernier.

De son côté, la Chine s’est opposée aux exercices militaires entre le Sud et les Etats-Unis, affirmant que ceux-ci ne sont pas «constructifs» et appelant Washington à éviter toute action qui pourrait provoquer des tensions avec le Nord.

Pendant son séjour à Séoul, Wang Yi devrait également souligner les positions de la Chine sur des questions régionales clés, notamment Taïwan et la province du Xinjiang.

Selon certains observateurs, la Chine et la Corée du sud pourraient discuter des moyens de créer un nouvel élan pour le dialogue avec la Corée du Nord à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de Beijing qui doivent avoir lieu en février 2022.

Des efforts pour stimuler les échanges entre les peuples seront aussi sur la table car l’année prochaine marquera le 30e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques de la Chine et de la Corée du sud.

La visite du président chinois Xi Jinping en Corée du Sud pourrait également être discutée lors de la visite de Wang Yi, a déclaré un responsable de Cheong Wa Dae. Cependant, concernant le progrès dans l’organisation du voyage de Xi Jinping à Séoul, le responsable de Cheong Wa Dae a répondu qu’il ne peut rien dire pour le moment.