Tribune de CGTN – La Chine et les États-Unis ont convenu de continuer à maintenir des contacts étroits par divers moyens et de ramener les relations bilatérales sur la bonne voie d’un développement sain et régulier, lors d’une réunion virtuelle entre les deux chefs d’État mardi.

La rencontre entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Joe Biden a été «franche, constructive, substantielle et productive», et les principaux sujets de préoccupation, notamment la question de Taïwan, le commerce et le changement climatique, ont figuré en tête de l’ordre du jour.

Cette rencontre virtuelle très attendue est intervenue après une année de hauts et de bas dans les relations bilatérales.

PRINCIPES DES RELATIONS BILATÉRALES DANS LA NOUVELLE ÈRE

Le respect mutuel, la coexistence pacifique et la coopération gagnant-gagnant sont les trois principes du développement des relations sino-américaines dans la nouvelle ère, a déclaré Xi Jinping à Joe Biden.

Soulignant l’importance d’une relation solide et stable entre la Chine et les États-Unis, il s’est dit prêt à travailler avec M. Biden pour établir un consensus et prendre des mesures actives pour faire avancer les relations bilatérales dans une direction positive.

Il a également exprimé l’espoir que Joe Biden fasse preuve de «leadership politique» pour ramener la politique américaine envers la Chine sur une voie «rationnelle et pratique».

«La Chine et les États-Unis doivent accroître la communication et la coopération, bien gérer chacun leurs affaires intérieures et, en même temps, assumer leur part de responsabilités internationales, et travailler ensemble pour faire avancer la noble cause de la paix et du développement dans le monde», a-t-il déclaré.

Joe Biden a reconnu qu’en tant que grands pays, les États-Unis et la Chine ont une responsabilité envers le monde et envers leur population.

«Les deux parties doivent avoir des dialogues ouverts et francs afin de mieux comprendre les intentions de l’autre et de s’assurer que la concurrence entre les deux pays est juste et saine et ne tourne pas au conflit», a déclaré le président américain.

DOMAINES PRIORITAIRES NÉCESSITANTS DES EFFORTS CONJOINTS

La Chine et les États-Unis devraient prendre la tête de la réponse mondiale aux défis en suspens, élargir le gâteau de la coopération bilatérale, gérer les différences et les questions sensibles de manière constructive, et renforcer la coordination et la coopération sur les principaux sujets d’actualité internationaux et régionaux, a souligné Xi Jinping.

Les deux pays devraient exploiter pleinement les canaux et mécanismes de dialogue entre leurs équipes diplomatiques et de sécurité, économiques et financières, et de lutte contre le changement climatique, afin de faire progresser la coopération pratique et de résoudre des questions spécifiques, a-t-il déclaré.

La position de principe de la Chine sur la question de Taïwan a été soulignée par Xi Jinping, qui a déclaré que la réalisation de la réunification complète du pays est une aspiration partagée par la nation chinoise. «Si les forces séparatistes pour l’indépendance de Taïwan nous provoquent, nous forcent la main ou franchissent même la ligne rouge, nous serons obligés de prendre des mesures résolues», a-t-il noté.

Joe Biden a réaffirmé la politique de longue date du gouvernement américain en faveur d’une seule Chine, et a déclaré que les États-Unis ne soutiennent pas «l’indépendance de Taïwan».

Les États-Unis travailleront avec la Chine sur la base du respect mutuel et de la coexistence pacifique, en augmentant la communication, en réduisant les perceptions erronées et en gérant les différences de manière constructive, a-t-il déclaré, appelant à des efforts conjoints pour répondre aux défis mondiaux tels que la pandémie de COVID-19 et le changement climatique.

Les participants du côté chinois comprenaient Ding Xuexiang, Directeur du Bureau général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), le Vice-Premier ministre Liu He, Yang Jiechi, Directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du Comité central du PCC, Wang Yi, Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères, et le Vice-ministre des affaires étrangères Xie Feng.

Du côté américain, le secrétaire d’État Antony Blinken, la Secrétaire au Trésor Janet Yellen, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, Kurt Michael Campbell, coordinateur des affaires indo-pacifiques au Conseil national de sécurité, et Laura Rosenberger, directrice principale pour la Chine, ont assisté à la réunion.