Xi Jinping a été élu à l’unanimité président de la République Populaire de Chine, le 17 mars lors de la 13ème Assemblée populaire nationale.

Agé de 64 ans, Xi Jinping a également été élu à l’unanimité président de la Commission militaire centrale (CMC) de la Chine. Juste après l’élection, il a prêté serment d’allégeance pour la première fois à la nouvelle Constitution au Grand Palais du Peuple.

« Je prête serment d’allégeance à la Constitution de la RPC pour sauvegarder l’autorité de la Constitution et remplir mes obligations légales », a promis le président. « Je m’engage à être fidèle au pays et au peuple, à être déterminé et honnête dans mes fonctions, à accepter la supervision du peuple et à oeuvrer pour un grand pays socialiste moderne qui est prospère, puissant, démocratique, hautement civilisé, harmonieux et beau » a assuré ce dernier. 

En octobre 2017, il avait été élu secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et nommé président de la Commission Militaire Centrale du PCC, lors de la première session plénière du 19e Comité central du PCC.

Ce nouveau mandat lui permettra de mettre en place sa vision du socialisme à la chinoise, entrée dans « une nouvelle ère ». La pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère a été inscrite dans les statuts du PCC lors de ce congrès du Parti, et dans la Constitution du pays le 11 mars 2018, pour devenir le principe directeur de la Chine, ont indiqué les médias chinois.

Lors de son allocution, Xi Jinping a présenté les deux étapes de son pour le développement de son pays : «s’efforcer de réaliser principalement la modernisation socialiste de 2020 à 2035» et «faire de la Chine un grand pays socialiste moderne de 2035 au milieu du siècle».