Nationaliste convaincu, il a demandé au pouvoir central une attitude plus direct avec Taïwan, le Japon et les États-Unis. Yán Xuétōng est directeur de l’Institut des Études Internationales à l’université Tsinghua.

DAVOS/SWITZERLAND, 26JAN11 - Yan Xuetong, Dean, Institute of International Studies, Tsinghua University, People's Republic of China; Regional Agenda Council on China speaks on during the session 'The Security Agenda in 2011' at the Annual Meeting 2011 of the World Economic Forum in Davos, Switzerland, January 26, 2011. Copyright by World Economic Forum swiss-image.ch/Photo by Remy Steinegger

Il est considéré par les universitaires comme l’un des penseurs les plus réputés dans le domaine de la politique étrangère. Après avoir obtenu son doctorat de science politique en 1992 à l’université de Berkeley en Californie, il a de nouveau rejoint l’équipe de l’institut chinois des relations internationales contemporaines, après l’avoir quitté en 1982, après deux années.

Il est l’auteur de livres influents notamment sur l’Analyse des intérêts nationaux chinois. En 2008, Yan Xuetong a été nommé par le magasine d’économie et d’idées américain Foreign Policy comme l’un des 100 des intellectuels public de l’année.

Il est nommé à plusieurs bureaux et centres de recherche tels que : China Committee of the Council of Security Cooperation of Asia-Pacific (CSCAP), China Arms Control Association, China Association of International Relations, China Asia-Pacific Association.

Il rédige de nombreux articles sur la politique internationale de la Chine notamment pour les publications: The Korean Journal of Defense Analysis (South Korea), Journal of Chinese Political Science (USA), World Affairs (China) et Southeast Asia Studies (China).

L’ouvrage dont font le plus référence les politologues chinois ou étrangers est « The Rise of China in Chinese Eyes ». Le livre met en avant la « montée de la Chine » comme un discours articulé par la transformation de la structure interne du pays et par la forte croissance nationale.

L’auteur montre comment les chinois voient cette évolution et ce « développement pacifique » à travers deux tendances: la mondialisation et multi-polarisation.

Raviprasad Narayanan explique qu’en adhérant au processus de « multilatéralisme » et à la promotion de « la diplomatie commerciale », la Chine a consciemment fait des efforts pour améliorer son image internationale.