Avec le ralentissement économique et la lutte anti-corruption, les ventes de yachts sont en baisse, mais la location de bateaux est très prisée et devient un secteur en plein essor soutenu par le gouvernement.

Interrogé par Le Quotidien du peuple, Yang Xinfa, secrétaire général adjoint de l’Association de l’industrie nationale de la construction navale, a expliqué que « l’industrie du yacht a enregistré une forte baisse au cours des cinq dernières années ».

Ce dernier a indiqué que 75% des entreprises de fabrication de yacht enregistrent moins de commandes, et moins de personnes visitent les salons nautiques. Mais « la location de bateaux est probablement la clé pour sortir de l’impasse actuelle« , s’est rassuré ce dernier.

En 2014, le yatch était le bateau indispensable à acheter, même sans moteur, pour montrer son statut social. D’ailleurs, la 5ème édition de la Hainan Superyachts-Business Jets-luxury Lifestyle Exhibition lui était consacré, afin de mettre en avant tout le potentiel de cette nouvelle industrie du luxe.

Car même si la culture du yachting reste embryonnaire dans le pays, en une dizaine d’année l’explosion immobilière a favorisé le développement des marinas, attirant une clientèle « corporate » combinant loisirs et affaires. En effet, il est de bon goût d’inviter ses clients et partenaires à faire des affaires sur son yatch et à profiter d’un moment de détente, dans des navires adaptés aux goûts locaux.

Cependant, la campagne anti-corruption instaurée par le président Xi Jinping, en 2013, a plombé le secteur, qui voit ses ventes chuter considérablement. Raison pour laquelle, certains professionnels priorisent désormais le développement du marché vers les petits bateaux de plaisance ou au contraire les « superyachts », tandis que d’autres se penchent sur la location de bateaux.

Pour éviter au secteur de sombrer, le gouvernement a décidé en octobre 2016 d’élargir la consommation intérieure dans les différents secteurs d’activité, dont l’industrie du luxe. Le Premier ministre, Li Keqiang, a alors assuré que la location de yachts pourrait être un moyen d’assurer une augmentation de la consommation intérieure.

Confiantes et soutenues par le gouvernement, certaines entreprises ont déjà commencé à promouvoir la location de yatch. Ainsi, la société Fujian Yihong Yacht Co Ltd a lancé en mai 2016 un projet de navigation de plaisance en partenariat avec l’agence de voyage en ligne, Lümama à Shanghai, Sanya et Xiamen. L’objectif est de proposer la location à 328 yuans (43€) par personne pendant une heure.

D’après Fan Liwei, directeur de Yihong, « le marché du yacht chinois devrait atteindre une valeur de 40 milliards de Yuans (5,2 mds €) par an, pour les 10 prochaines années. La plus grande partie, à peu près 35 milliards (4,5 mds €), concernera des bateaux moins chers qui correspondent au grand public, et c’est essentiellement pourquoi Yihong explore le marché locatif« .

De son côté, Lizhi Wisdom Club (ex-Bahrfuss Yachting Sales Co Ltd) présent depuis plus de 15 ans sur le marché, a assuré au Quotidien du peuple que les « activités de location de bateaux de la société n’a cessé de croître au fil des ans : à la fin de 2016, elle générait un tiers des revenus annuels de la société ».

Les frais de location sont fixés, en fonction de la taille du bateau et vont de 4’000 Yuans (520€)  à 12’000 Yuans (1’560€) de l’heure. Lu Xiaoya, directeur des ventes de Lizhi Wisdom, a expliqué que « la plupart des clients louent des bateaux pour le divertissement de partenaires d’affaires. Un nombre croissant de clients louent également des bateaux pour des fiançailles, comme cadeau de naissance et pour des réceptions ».

Ainsi, un yacht de 16,76 mètres, pouvant accueillir 10 personnes coûte 8’000 Yuans (1’040€) de l’heure en basse saison et 10’000 Yuans (1’300€) en haute saison. Une aubaine pour les professionnels.