L’International Tourism Fair s’est clôturée sur une note positive pour les professionnels du secteur du tourisme à Voara.

Avec la Chine, comme invitée d’honneur, « cette 6ème édition de l’ITM a pu rassembler près d’une centaine d’opérateurs touristiques étrangers sans compter les quelque dix mille visiteurs comptabilisés durant les quatre jours », Joel Randriamandranto, président du conseil d’administration de l’office national du tourisme.

Ce dernier a indiqué « cette dernière édition aura été tout un défi dans la mesure où le changement de lieu et de concept était un risque à prendre quant au succès de l’évènement ». Premier partenaire commercial bilatéral de Madagascar, les touristes chinois représentent une aubaine pour le secteur, qui peine à décoller.

En 2016, 293 000 touristes ont visité la Grande Ile, soit une hausse de 20% par rapport à 2015. L’objectif est d’atteindre les 500 000 touristes dans le pays, avec une entrée de près de 11,4 milliards de dollars, selon le ministère du tourisme.

Attirer 500 000 touristes

Près de 230 milliards d’euros ont été dépensé par les touristes chinois à l’étranger en 2016. Antananarivo espère pouvoir profiter de ce marché important. « On veut diversifier les arrivées touristiques à Madagascar. La Chine est une nouvelle puissance économique. Puis jusqu’à maintenant, on connait les Chinois par le commerce. Ils voyagent beaucoup et ils dépensent beaucoup aussi. Donc on essaie d’activer ces touristes », a expliqué aux médias, Haga Rasolofoniaina, le directeur de l’aménagement au ministère malgache du Tourisme.

Malgré son fort potentiel touristique, Changqing Wang, représentant de l’Office national du tourisme de Chine (CNTA) a indiqué que « le problème qu’on a constaté, c’est surtout au niveau des infrastructures. Par exemple, pour aller dans certains endroits, c’est difficile d’accès, la route n’est pas tout à fait bonne. On perd beaucoup de temps pour visiter un seul site. C’est cela qui empêche peut-être un grand nombre de Chinois de venir ici ».

De son côté, l’ambassadrice de Chine à Madagascar Yang Xiaorong a déclaré que le secteur touristique était un domaine très important pour l’initiative « La Ceinture et la Route ».  « Le tourisme joue un rôle très important. Non seulement il construit un pont d’amitié entre nos deux peuples, mais il peut aussi être un pilier pour le développement économique et pour l’amélioration des infrastructures nationales », a indiqué cette dernière.

Signature d’accord pour inciter les chinois à venir dans la Grande Ile

Conscient des enjeux et du potentiel, une délégation de China National Tourism Administration (Office National du Tourisme de Chine), conduite par Du Jiang, a été reçue par le Président Hery Rajaonarimampianina, au Palais d’Iavoloha.

Ces derniers ont concrétisé les accords en matière de tourisme discutés lors de la récente visite du Président Hery Rajaonarimampianina en mars dernier en Chine avec le Président Xi Jinping.

« Nous sommes venus également participer au Salon du Tourisme à Antananarivo pour discuter de l’accord commun entre la Chine et Madagascar et pour voir aussi les applications de ces accords » a déclaré Du Jiang, dont la mise en place d’une liaison directe Canton – Madagascar.

Ainsi, le ministre malgache du tourisme, Rolland Ratsiraka, espère attirer dans son pays 0,5% des touristes chinois qui voyagent hors de Chine chaque année, ce qui représenterait 610 000 personnes sur les 122 millions de Chinois qui voyagent à l’étranger.