Sept policiers de Hong Kong ont été condamnés ce vendredi 17 février à deux ans de prison pour avoir agressé un manifestant lors du mouvement pour la démocratie de 2014.

Les sept condamnés avaient été reconnus coupables en début de semaine de blessures à l’encontre de Ken Tsang, mais ils avaient été relaxés pour le chef d’accusation de coups et blessures volontaires graves.

Pourtant les images de la vidéo, montrant l’agression, attestent d’une intention volontaire de blesser. Pour le juge David Dufton, cette agression était une « attaque brutale« . En prononçant la sentence, le juge a indiqué qu’il faut « faire un exemple » de ces policiers qui ont enfreint la loi. « Le nombre multiple de blessures et les dégâts infligés à la réputation de Hong Kong (…) contribuent à la nature très grave de l’affaire », a poursuivi le magistrat.

Hong Kong : 7 policiers jugés coupables pour agression

La victime, Ken Tsang, avait été blessée au visage, au cou et sur différentes parties du corps.  Ce dernier a également été condamné à 5 semaines de prison pour agression contre des policiers. Ce dernier les avait aspergés d’eau, le même nuit. Absent lors de l’audience, il a réitéré ses accusations contre la justice et les institutions, qui ont utilisé son procès pour détourner l’attention des poursuites contre les policiers.