Des activistes chinois ont récemment publié des images insoutenables dans un abattoir pour chiens situé dans la ruelle de Yulin, à quelques jours de l’ouverture de son festival annuel de viande de chien.

Dans un communiqué l’Humane Society International a relayé les informations de plusieurs activités chinois, souhaitant garder l’anonymat. En effet, ces derniers sont parvenus sauvés 62 chiens terrifiés de Yulin le 12 juin.

Humane Society International, une organisation caritative dédiée aux animaux, a écrit que les chiens étaient gravement déshydratés et mal nourris, certains présentant des signes de maladie et d’infection.

« Il s’agit pour la plupart de petites races typiques des chiens de compagnie en Chine, et certaines portaient encore leur collier lorsqu’elles ont été sauvées« , a précisé HSI dans son communiqué.

La plupart des chiens et des chats pris dans le commerce de la viande en Chine seraient des chiens égarés dans la rue et des animaux volés dans la cour des gens, en violation flagrante des lois chinoises, a expliqué l’organisatioon.

Ils sont entassés dans des cages grillagées et conduits pendant des heures voire des jours à travers le pays avant d’arriver à l’abattoir où ils sont battus à mort. Le festival de la viande de chien de Yulin débute le 21 juin. Il ne s’agit pas d’un festival traditionnel, mais un événement inventé récemment.

Selon les informations de plusieurs organisations, en 2010, des marchands de chiens essayaient de booster leurs ventes de viande de chien. Raison pour laquelle, ils ont créé le Festival de Yulin, qui a vu le marché de la viande de chien et de chat explosé.

En effet, avant le début du festival, Yulin n’avait pas d’antécédents d’abattage et de consommation massifs de chiens. Interviewé par HSI, Wei, l’un des activistes chinois, a expliqué :

« Il faisait extrêmement chaud dans l’abattoir lorsque nous sommes arrivés là-bas, les chiens étaient épuisés et haletants, certains se pressant contre le mur pour ne pas être remarqués. D’autres ont poursuivi nos jambes avec impatience. Nous avons tout de suite remarqué que certains d’entre eux portaient des colliers pour animaux de compagnie et qu’ils avaient donc l’air d’être très malades. Nous les avons rapidement chargés dans le camion pour les amener rapidement à notre abri temporaire afin de recevoir des soins vétérinaires d’urgence. L’homme de l’abattoir nous a dit que ces chiens étaient probablement l’un des derniers camions chargés de chiens entrant à Yulin avant le festival parce que le gouvernement local allait probablement empêcher d’autres camions d’entrer dans la ville, mais nous ne sommes pas restés là pour le vérifier ».

Ce dernier a expliqué :

« Nous voulons que le monde entier voie les horreurs du commerce de la viande de chien en Chine, ce qui est typique de Yulin, et que les amoureux des chiens du monde entier se lèvent contre cette terrible cruauté. S’il vous plaît, ne perdez pas votre souffle en appelant un chien qui mange la culture chinoise. Ce n’est pas notre culture de voler les animaux domestiques des gens. Ce n’est pas notre culture de manger des chiens ».

Les 62 chiens ont été immédiatement conduits à un refuge temporaire où ils ont reçu des soins d’urgence, de la nourriture et de l’eau. Les chiens ont été mis au repos pendant plusieurs jours avant de quitter Yulin pour se rendre dans les différents abris permanents.

Certains des chiens qui bénéficient de l’aide HSI seront éventuellement placés pour adoption aux États-Unis, tandis que d’autres seront disponibles pour adoption en Chine ou seront pris en charge à long terme au refuge.