Le gouvernement chinois a fait part de son opposition au projet de loi concernant Taïwan, et assuré que Beijing était capable de gérer ses relations avec la République de Chine.

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des Affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’Etat, a répondu à une question concernant le « Taiwan travel acte », loi régissant les voyages à Taïwan, visant à encourager les échanges entre les Etats-Unis et Taïwan pour les responsables de tous les niveaux. Ce texte de loi a été approuvé par la Chambre des représentants des Etats-Unis et qui viole gravement le principe d’une seule Chine

« Le projet de loi viole gravement le principe d’une seul Chine établi par les trois communiqués conjoints sino-américains », a indiqué ce dernier, ajoutant que « nous exhortons également Taiwan à ne pas chercher à plaire aux pays étrangers si cela peut être source de problème ».

Ma Xiaoguang a assuré que « la partie continentale de la Chine est pleinement confiante et capable de traiter les défis et de promouvoir le développement des relations entre les deux rives du détroit de Taïwan en 2018 ».

Ce dernier a souligné la tension entre les deux rives du Détroit, estimant que les relations étaient confrontées à « des facteurs complexes », à « des risques et à des défis croissants en 2018 ».

« La partie continentale de la Chine continuera à s’en tenir au principe d’une seule Chine et au Consensus de 1992, à s’opposer résolument à toute forme ‘d’indépendance de Taiwan’ et à la réprimer, à activement élargir échanges et coopération économiques et culturels entre les deux rives, et à promouvoir le développement social et économique intégré entre les deux rives du Détroit », a assuré Ma Xiaoguang.

Le volume du commerce entre les deux rives du détroit de Taïwan a atteint un montant record d’environ 177,4 milliards d’euros en 2017, soit une hausse de 11,3% sur un an. Ma Xiaoguang a assuré que la Chine continentale était « prête à partager ses opportunités de développement avec les compatriotes taïwanais ».

D’ailleurs, le gouvernement chinois compte guider et soutenir le développement de la zone de coopération industrielle, comprenant six parcs industriels, établies au Zhuang du Guangxi et la province du Sichuan.

« Nous allons étroitement unir les compatriotes des deux rives du Détroit et travailler ensemble pour faire progresser le développement pacifique des relations entre les deux rives et promouvoir la réunification pacifique de la patrie », a assuré le porte-parole du Bureau des Affaires de Taïwan.

Ce dernier a reconnu que la situation est plus « compliquée et dure », suite au refus des autorités taïwanaises, menées par Tsai Ing-wen, de reconnaître le Consensus de 1992. « Les forces qui prônent ‘l’indépendance de Taiwan’ sapent le développement pacifique des relations entre les deux rives du Détroit, représentent une menace pour la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan et nuisent sévèrement aux intérêts des compatriotes taïwanais », a-t-il averti.