Le Premier ministre, Li Keqiang, a annoncé que face à l’évolution de la lutte contre l’épidémie COVID-2019, le gouvernement compte « renforcer sa régulation macro-économique et accélérer la production, l’allocation et l’offre de matériel clé », afin de maintenir le développement socio-économique du pays.

Conscient de l’impact économique de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement a fait état de la situation. Les différentes institutions du pays ont exposé leur capacité d’approvisionnement de fournitures médicales, ainsi que l’état de la reprise ordonnée de la production et de la vie quotidienne dans les différents départements du pays.

Il y a une augmentation rapide des fournitures médicales essentielles, une offre abondante de produits du quotidien et une offre stable d’énergie, dont le charbon, l’électricité, le pétrole et le gaz, a précisé le document publiée après la réunion du Conseil d’Etat.

Plusieurs mesures ont été décidé, comme l’étalement des voyages de retour des vacanciers, ce qui a permis d’éviter de grands afflux de personnes après la fête du Printemps. Les départements concernés ont écarté la possibilité de tout pic des transports d’ici les prochains jours, comme cela a été le cas les années précédentes.

« En assurant la réponse efficace face à l’épidémie, une approche basée sur les catégories doit être adoptée pour la reprise ordonnée de la production », a souligné le Premier ministre.

Lors de la réunion, Beijing a obligé les gouvernements locaux à établir des mécanismes spéciaux économiques et logistiques, pour aider les entreprises à faire face à l’impact de l’épidémie.

Le but est d’atténuer les difficultés pesant sur les entreprises, en particulier les entreprises privées et les petites entreprises.

A lire aussi : 43 milliards d’aide aux entreprises

Des mesures temporaires doivent être lancées pour soutenir les sociétés, telles que la réduction ou l’exemption des loyers pour les entreprises privées dans les propriétés immobilières appartenant à l’État, la baisse des taux d’intérêt des prêts et l’amélioration des politiques fiscales préférentielles.

« L’emploi est une autre priorité, et les licenciements de masse doivent être évités », a assuré le Conseil d’État, exhortant les gouvernements locaux à accorder des fonds, notamment en mettant à profit le fonds d’assurance chômage, pour aider les entreprises à maintenir des effectifs salariés stables.

Dans les villes où les conditions le permettent, le report ou la compensation des prélèvements des assurances sociales et d’autres taxes et impôts seront encouragés.

« Tous les ministères et départements relevant du Conseil des Affaires d’État doivent agir en fonction des exigences du groupe de travail inter-organisations du gouvernement central et introduire de manière opportune des politiques de soutien, selon l’évolution de l’épidémie, afin de promouvoir le développement socio-économique dans tous les aspects », a expliqué Li Keqiang.