samedi, mai 18

Beijing serait responsable de « distorsions commerciales »

Le ministère américain du Commerce extérieur a indiqué dans un rapport que la Chine est responsable de « distorsions commerciales« , en raison de ses l’interventions économiques, « mettant à mal ses obligations de pays membre de l’OMC« .

Ce rapport vient corroborer les accusations récurrentes du président élu américain, Donald Trump, assurant que la Chine a des pratiques commerciales déloyales. Le prochain président des Etats-Unis a d’ailleurs menacer de prendre des mesures de représailles douanières contre Beijing.

« Beaucoup de problèmes qui surgissent dans la relation commerciale et d’investissement entre les Etats-Unis et la Chine peuvent être imputés aux mesures interventionnistes du gouvernement chinois (…) qui continuent de créer d’importantes distorsions commerciales« , a indiqué le ministère.

Ce rapport annuel évalue le respect par la Chine des règles de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), à laquelle la Chine a adhéré en 2001. Beijing devait recevoir son statut d’économie de marché le 11 décembre, mais Washington refuse toujours d’admettre ce statut à la Chine.

Le ministère a, dans son rapport, mit en avant plusieurs sujets « d’inquiétude« , portant sur les secrets commerciaux, la propriété intellectuelle ou encore les subventions étatiques, qui sont dans le collimateur des américains depuis plusieurs années.

« La Chine (…) doit éliminer ses préférences pour ses champions nationaux et lever les barrières d’accès aux marchés auxquelles sont actuellement confrontés les services et marchandises étrangers« , a souligné le rapport, rappelant que 20 plaintes avaient été déposées par les Etats-Unis contre la Chine depuis son adhésion en 2001.

Le rapport fait toutefois état de « progrès importants » accomplis par Pékin notamment sur sa gestion de ses excès de production d’acier et rappelle que la Chine est le plus important marché d’exportations de marchandises pour les Etats-Unis « en dehors de l’Amérique du nord ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *