Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis aux hongkongais « l’un des plus grands changements dans notre système de visas dans l’histoire britannique » si le gouvernement chinois met en vigueur la loi sur la sécurité nationale.

Ce dernier a indiqué dans un éditorial destiné à l’ancienne colonie britannique au milieu d’un contexte diplomatique tendu entre la Chine et le Royaume-Uni, Boris Johnson a reconnu que « de nombreuses personnes à Hong Kong craignent que leur mode de vie soit menacé » depuis que l’Assemblée populaire nationale a proposé la loi en mai.

Si la Chine applique sa loi, cela justifie leurs craintes, a indiqué le Premier ministre britannique, qui a assuré que « la Grande-Bretagne ne pourrait pas en toute conscience hausser les épaules et s’éloigner. Au lieu de cela, nous respecterons nos obligations et fournirons une alternative ».

« La Grande-Bretagne n’aurait d’autre choix que de maintenir nos liens profonds d’histoire et d’amitié avec le peuple de Hong Kong », a assuré ce dernier. D’ailleurs, un nouveau plan gouvernemental britannique sera mis en place lorsque Beijing promulguera officiellement la loi.

Ce plan permettra à chacun des 3 millions de Hongkongais qui ont droit à un passeport national britannique (outre-mer) et leurs personnes à charge pourront déménager au Royaume-Uni pour y rester et travailler ou étudier pendant des périodes extensibles de 12 mois, créant un chemin vers la citoyenneté.