La proposition de ByteDance de prendre Oracle ORCL.N comme partenaire des activités de TikTok aux Etats-Unis nécessitera l’autorisation de la Chine et des Etats-Unis, a déclaré le groupe chinois, sommé par Donald Trump de céder son application de partage de vidéos aux Etats-Unis.

Dans le cadre de cette proposition, soumise à l’administration Trump, le groupe américain Oracle deviendrait le partenaire technologique de « confiance » de TikTok Global, afin d’apaiser les inquiétudes de Washington.

Lire aussi : Donald Trump dénonce l’offre TikTok d’Oracle

Les Etats-Unis accusent l’application TikTok de transférer les données des utilisateurs américains aux autorités chinoises. Donald Trump a donc ordonné à ByteDance de céder les activités de TikTok aux Etats-Unis sous peine d’une interdiction qui devrait entrer en vigueur le 13 septembre.

Une source proche du dossier a déclaré que ByteDance conserverait une participation majoritaire dans l’application TikTok dans le cadre du partenariat avec Oracle. ByteDance a déclaré au journal Global Times, qu’une vente de ses activités ou de ses technologies ne faisait pas partie de l’accord conclu avec Oracle.

Donald Trump a déclaré qu’il n’était pas favorable à ce que ByteDance conserve une participation majoritaire dans TikTok, six élus républicains ayant déjà demandé au président américain de rejeter la proposition de ByteDance.

Lire aussi : ByteDance propose de céder TikTok US pour l’autorisation de Washington

La Chine, qui s’oppose à une vente forcée de TikTok, a amendé le mois dernier ses règles en matière de contrôle des exportations, lui permettant d’intervenir sur le transfert de l’algorithme de TikTok à un acquéreur étranger.