Sélectionner une page

Europe,MONDE

La Chine renforce son partenariat avec la Biélorussie

La Chine et la Biélorussie ont décidé ce jeudi 29 septembre de forger un partenariat stratégique global, caractérisé par la confiance mutuelle et la coopération gagnant-gagnant, ont annoncé les présidents chinois, Xi Jinping et biélorusse, Alexandre Loukachenko.

La Biélorussie fait partie des axes stratégies de la Chine, afin de mettre en place « La Ceinture et la Route », raison pour laquelle, les deux pays ont intensifié leur coopérations. D’ailleurs, en mai 2015, la Chine a octroyé près de 700 millions de dollars (616 millions d’euros) pour le développement de la construction et la modernisation de l’infrastructure biélorusse. Et près de 300 millions de dollars (264 millions d’euros) ont été prêtés au pays par la Banque de développement de Chine.

Xi Jinping a annoncé que « la Chine était prête à travailler avec la Biélorussie pour maintenir le développement rapide et faire pleinement usage des opportunités apportées par l’initiative la Ceinture et la Route, afin d’apporter un nouvel élan dans les relations bilatérales et des bénéfices aux peuples des deux pays ».

Alexandre Loukachenko a confirmé l’adhésion de son pays à cette nouvelle route de la soie, et est « prêt à intégrer ses stratégies de développement à cette initiative ».

Le parc industriel, exemple type de la coopération

Pour le président biélorusse Alexander Loukachenko, la construction du parc industriel sino-biélorusse, surnommé Great Stone, est « un exemple majeur de la coopération stratégique entre la Biélorussie et la Chine et un encouragement important pour le développement de l’économique« .

Situé à 25km de la capitale Minsk, ce parc est une ville-atelier de 91,5 km², jouissant d’une position géographique propice au commerce, à la fois grâce à sa proximité avec l’aéroport international de Minsk, le pays est à 275 km de la Pologne et de la Lituanie, deux pays membres de l’Union Européenne.

Autre avantage, les accords entre la Biélorussie, la Russie et le Kazakhstan qui permettront aux produits issus de cette ville-atelier de passer les frontières de ces deux derniers pays sans barrière douanière.

Selon le plan de construction, des zones de production et d’habitation, des bureaux et des centre commerciaux, ainsi que des centres financiers et de recherche sont encore en construit, bien que des entreprises commencent déjà à s’installer d’après les médias chinois.

D’ailleurs, une première partie de cette nouvelle ville sera terminée en 2020, et la livraison finale est prévue pour 2030. La Chine investit 3,8 milliards d’euros dans cette opération, l’énergie sera fournie par une centrale nucléaire construite par la Russie et livrée en 2018.

Yan Dong, assistant du directeur des opérations de commerce et de logistique sino-biélorusse, a expliqué à CCTV, que ce parc est « conçu comme un projet modèle de la Route économique de la soie ressuscitée par Beijing ». Il vise à « connecter davantage l’Asie et l’Europe en offrant des incitations fiscales ».  

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire