Sélectionner une page

Amériques,MONDE

Chine vs Etats-Unis : la guerre commerciale a commencé

Au lendemain de la signature par Donald Trump de nouvelles sanctions contre la Chine, Beijing a menacé d’imposer des droits de douane sur plus d’une centaine de produits américains.

Le spectre de la guerre commerciale entre les deux géants du Pacifique a fait trébucher les places boursières mondiales, Wall Street terminant en chute de près de 3% jeudi, alors que Hong Kong, Shanghai et Tokyo cédaient plus de 3% vendredi à l’ouverture.

Donald Trump a déclenché son offensive commerciale le 22 mars 2018, avec la signature du «memorandum ciblant l’agression économique de la Chine». Il a évoqué lors de la cérémonie e signature des mesures punitives contre des importations chinoises d’un montant pouvant atteindre « 60 milliards de dollars » ’49,2 milliards d’euros).

Le but est de mettre un terme à ce qu’il affirme être la concurrence déloyale de la Chine et le vol de propriété intellectuelle. L’administration américaine a désormais 15 jours pour publier une liste de produits qui seront frappés de sanctions.

La Chine « n’a pas peur d’une guerre commerciale »

La Chine a dévoilé vendredi une liste de droits de douane qu’elle pourrait imposer sur des importations de produits américains représentant 3 milliards de dollars, en réaction aux sanctions commerciales actées par le président américain.

« La Chine n’a en aucun cas peur d’une guerre commerciale« , a averti le ministère chinois du Commerce dans un communiqué. Le ministère a publié une liste de 128 lignes tarifaires (catégories de produits), en représailles visant des produits tels que le vin, les fruits et la viande de porc.

Une liste de 128 lignes tarifaires (catégories de produits) divisé en deux groupes

Le premier groupe de produits, comprenant 120 lignes tarifaires, sera taxé à 15%, tels que fruits frais, vin, éthanol, ou ginseng, autant de marchandises, ayant représenté près d’un milliard de dollars (820 millions d’euros) d’importations en Chine en 2017.

Le deuxième groupe, qui comprend le porc et l’aluminium recyclé, sera taxé à 25%. Ce groupe ne comprend que huit lignes tarifaires, mais correspondant à près de 2 milliards de dollars (1,64 milliards d’euros) d’importations l’an dernier, a expliqué le ministère du Commerce.

La liste ne comprend cependant pas le soja américain, exporté en Chine à hauteur de 14 milliards de dollars (11,48 milliards d’euros) en 2017. Si ce produit était imposé, les conséquences pourraient être graves pour les agriculteurs américains, particulièrement dans les Etats remporté par Donald Trump lors de l’élection présidentielle de 2016.

Ces droits de douane devraient être imposés si Beijing ne parvient pas à une solution négociée avec les Etats-Unis, a précisé le ministère.

Le gouvernement chinois « appelle les Etats-Unis à répondre au plus vite aux inquiétudes de la Chine » afin « d’éviter de causer du tort à l’ensemble de la coopération » entre les deux pays, a avertit le ministère. Toutefois, il se dit prêt à déclencher une procédure contre les mesures américaines auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Chute des bourses chinoises

Hang Seng hongkonhgais perdait 3,44%, la Bourse de Shanghai chutait à 2,78% et la Bourse de Shenzhen perdait 3,09%

Les Bourses de Hong Kong et de Shanghai plongeaient à l’unisson le 23 mars 2018, dans des marchés affolés par la perspective d’une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice composite hongkongais Hang Seng perdait 3,44%, soit 1 068,96 points, à 30 002,09 points. A la Bourse de Shanghai, l’indice composite chutait à la même heure de 2,78%, à 3 172,77 points. De son côté, la Bourse de Shenzhen, 2ème place de Chine continentale, perdait 3,09%, à 1 792,38 points.

Les marchés chinois s’enfonçaient à l’unisson de la Bourse de Tokyo et de Wall Street, les investisseurs craignent un conflit commercial généralisé après les sanctions annoncées par Washington contre la Chine.

« Les fortes pertes à Wall Street ont ébranlé les marchés mondiaux, et la Chine n’y pas échappé. La raison, ce sont évidemment les sanctions douanières imposées par les Etats-Unis« , a estimé Li Daxiao, analyste du courtier Yingda Securities. « Cela n’augure de rien de bon, et cela va pénaliser l’économie des deux pays« , a indiqué à l’Agence France Presse.

De son côté, Zhang Yanbing, expert du courtier Zheshang à Shanghai, «tous les marchés asiatiques chutent fortement, le moral des investisseurs est complètement plombé par tout ça».

Pour  l’analyste Zhang Yanbing, «le relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui avait en retour entraîné le 22 mars une légère hausse par la banque centrale chinoise (PBOC) d’un de ses taux courts est un autre facteur de la chute des bourses de Shanghai et Shenzhen.

« La PBOC a renchéri les coûts d’emprunt » pour les banques se procurant des liquidités auprès d’elle à court terme, et « à long terme, cela affectera les marchés chinois bien davantage que les fantasmes de guerres commerciales », prévient-il.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire