Condamnation à la prison à vie pour corruption pour Hu Huaibang

par | Jan 8, 2021 | Police et Justice, SOCIETE

Quelque jours après la condamnation de Lai Xiamin, ancien grand patron, la justice chinoise vient de condamner à la prison à vie, Hu Huaibang, l’ancien président de la Banque chinoise de développement (BCD), spécialisée dans le financement des infrastructures en Chine et à l’étranger.

Hu Huaibang a été reconnu coupable de corruption, pour avoir usé de ses fonctions, afin de recevoir des pots-de-vin d’une valeur totale de 85,5 millions de yuans (10,7 millions d’euros) entre 2009 et 2019, a annoncé la télévision publique CCTV.

De plus, Hu Huaibang a profité de ses différents postes pour aider d’autres personnes à obtenir des crédits bancaires, à gérer leurs entreprises et à obtenir des promotions entre 2009 et 2019.

Le Tribunal populaire intermédiaire de Chengde, dans la province chinoise du Hebei (nord) a indiqué que Hu Huaibang a été privé de ses droits politiques à vie et tous ses biens ont été confisqués.

Le tribunal a également ordonné à Hu Huaibang de remettre tous ses gains illicites et intérêts perçus au Trésor national. Ce dernier a accepté la décision du tribunal et a annoncé qu’il ne ferait pas appel du verdict.

Le tribunal a déclaré que Hu Huaibang avait été condamné « à une peine clémente car il avait avoué, fourni des informations supplémentaires sur ses crimes, s’était repenti et a volontairement rendu ses gains illicites, alors que tous ses gains illicites avaient été récupérés ».

Hu Huaibang a été condamné à la prison à vie par un tribunal de la ville de Chengde (nord). Cette condamnation intervient deux jours après une condamnation à la peine de mort pour «corruption et bigamie» de Lai Xiaomin, l’ancien patron du conglomérat financier China Huarong. Un verdict rarissime dans le monde des affaires.

Hu Huangbang est originaire de la province du Henan. Il est né en 1955, est diplômé de l’Université Jilin et a reçu un doctorat du Shaanxi Institute of Finance and Economics en 1999. De 1992 à 1993, il a été chercheur invité à l’Université du Manitoba au Canada.

Hu Huangbang a été commissaire de l’inspection disciplinaire de la Commission chinoise de réglementation bancaire. Il a par la suite fait carrière dans le secteur financier, et est devenu en 2013 président de la Banque chinoise de développement, poste qu’il a occupé jusqu’en 2018.

La BCD est un acteur de premier plan pour le financement à l’étranger de l’Initiative La Ceinture et la Route, un vaste projet d’infrastructures lancé avec plus de 130 pays.

En 2012, la Chine a lancé une vaste campagne anti-corruption, après l’arrivée du président chinois Xi Jinping à la tête du PCC. Depuis, plus d’un million et demi de cadres du PCC ont été sanctionnés. Cette opération est très populaire auprès de l’opinion, fatigué des injustices et inégalités. Cependant, certains observateurs estiment que cette campagne est aussi un moyen pour écarter des personnalités opposées à la ligne du président.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :