Le géant sud-coréen de la vente au détail Lotte a annoncé le 7 février avoir fermé plusieurs dizaines de magasins en Chine, en raison du conflit diplomatique entre Beijing et Séoul, concernant le déploiement du bouclier antimissile américain THAAD.

Après avoir fait face à des appels au boycotte dans l’Empire du milieu depuis qu’il a accepté de fournir un terrain à Séoul en vue du déploiement du système THAAD.

Un porte-parole du groupe sud-coréen a expliqué à l’Agence France Presse, que 39 des 99 magasins de la chaîne Lotte Mart ont été fermé par les autorités chinoises, en raison des risques d’incendie.

Lotte Mart emploie près de 5 000 personnes, soit 130 chinois par magasin, si la fermeture de ces derniers persistent, les répercussions économiques et sociales seront importantes.

Lotte a investi plus de 8 milliards d’euros dans ses opérations chinoises depuis 1994, il possède 22 filiales et 26 000 employés en Chine, pour un bénéfice de près de 2,5 milliards d’euros par an.

« Nous craignons que les développements récents ne provoquent la perte de milliers d’emplois pour le peuple chinois », a indiqué cette source à l’AFP, ajoutant que « nous allons demander au gouvernement sud-coréen son soutien diplomatique pour nous aider à régler ces incidents dont on suppose qu’il s’agit de représailles ».