Dans un communiqué de presse, le gouvernement ivoirien a annoncé l’adoption d’un décret portant sur la création, les attributions, l’organisation et le fonctionnement d’un Comité de suivi du portefeuille des projets financés ou cofinancés par la Chine.

Créé dans le cadre du renforcement du partenariat économique entre la Chine et la Côte d’Ivoire, ce Comité a pour mission d’assurer la supervision, la coordination et le suivi du portefeuille de projets financés ou cofinancés par la Chine de façon à améliorer et à accroître le taux d’absorption des financements disponibles.

En marge du Sommet sur le Forum sur la coopération Chine-Afrique, en septembre à Beijing, les présidents Xi Jinping et Alassane Ouattara se sont rencontrés afin de renforcer la coopération économique et commerciale.
5 accords de coopération ont été signé concernant «la création de centres culturels, la coopération technique, le renforcement des capacités industrielles, le crédit préférentiel et un mémorandum d’entente dans le cadre de l’initiative La ceinture et la Route».

En 35 années de relations diplomatiques, la Chine est devenue « le premier pays source de financement » de la Côte d’Ivoire, a affirmé l’ambassadeur de Chine à Abidjan, Tang Weibin, lors de la célébration du 35ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Côte d’Ivoire.

Ce dernier a souligné le soutien financier de la Chine dans de nombreux projets importants en matière d’infrastructures : le barrage de Soubré, l’autoroute Abidjan-Bassam, l’extension du port d’Abidjan, l’installation du réseau de vidéosurveillance à Abidjan, l’extension du réseau national d’électricité ou encore l’adduction d’eau à Abidjan.

Il a également cité des projets sociaux tels que le Palais de la culture d’Abidjan, l’hôpital de Gagnoa, la Maison des députés à Yamoussoukro, un centre de lutte contre le paludisme et le lycée d’excellence d’Anyama, ainsi que les dons du gouvernement chinois.

Enfin, la Chine est devenue « le 3ème partenaire commercial de la Côte d’Ivoire avec un volume d’échanges commerciaux de 1,85 milliard de dollars (1,6 mds €) et une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente » en 2017, d’après Tang Weibin.