mercredi, juin 19

Des avions chinois survolent le ciel de Taïwan

Vingt-huit avions de l’armée de l’air chinoise, dont des chasseurs et des bombardiers à capacité nucléaire, ont pénétré le 15 juin la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan, a déclaré le gouvernement de Taiwan.

Avion de chasse de Taïwan

Taïwan s’est plainte au cours des derniers mois des missions répétées de l’armée de l’air chinoise près de l’île, concentrées dans la partie sud-ouest de son espace aérien, près des îles Pratas contrôlées par Taïwan.

Cette récente intrusion est la plus importante depuis que Taiwan a commencé à signaler assez régulièrement les activités de l’armée de l’air chinoise, battant le précédent record de 25 avions signalés le 12 avril.

Lire aussi : Présence record d’avions militaires chinois à Taïwan

Taiwan a ajouté que des avions de combat taïwanais avaient été dépêchés pour intercepter et éloigner les appareils chinois. A cela, Taiwan a déployé des systèmes de défense antimissile pour les surveiller.

Certains observateurs font le parallèle entre la déclaration commune du G7, soulignant «l’importance de la paix et de la stabilité à travers le détroit de Taïwan», et l’intrusion des avions chinois dans le ciel de Taiwan.  

Lire aussi : Le G7 demande à la Chine le respect des droits au Xinjiang et à Hong Kong

Auparavant la Chine décrivait ses missions comme étant nécessaires pour protéger sa souveraineté et faire face à la «collusion» entre Taipei et Washington. D’autant plus que la Chine estime que Taiwan travaille avec des pays étrangers pour obtenir une indépendance formelle.

De son côté, la Chine ne tolère pas que des forces étrangères interviennent dans les questions relatives à Taïwan et doit réagir fermement à de tels actes de « collusion », a déclaré mercredi le gouvernement après le signalement par Taiwan la plus grande incursion à ce jour d’avions chinois dans son espace aérien.

Interrogé lors d’une conférence de presse pour savoir si l’activité militaire était liée à la déclaration du G7, Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau chinois des affaires taïwanaises, a répondu que c’était Taïwan qui était à l’origine des tensions.

Lire aussi : La Chine dénonce la déclaration du G7

 «Nous ne tolérerons jamais les tentatives de recherche d’indépendance ou d’intervention gratuite dans la question de Taïwan par des forces étrangères, nous devons donc réagir fermement à ces actes de collusion», a déclaré Ma Xiaoguang.

Ce dernier a invité les pays concernés à traiter correctement les questions liées à Taiwan et à ne pas envoyer de mauvais signaux aux forces de « l’indépendance de Taiwan ». Il a également exigé des pays concernés de contribuer à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan par des actions concrètes, selon l’agence de presse Xinhua.

«Taiwan fait partie de la Chine et la question de Taiwan relève des affaires intérieures de la Chine, sans qu’aucune ingérence étrangère ne soit tolérée», a déclaré Ma Xiaoguang.

Le porte-parole a dénoncé les paroles et les actes erronés répétés des Etats-Unis concernant la question de Taiwan qui violent le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains.

Ma Xiaoguang a également critiqué les Etats-Unis pour leur tentative d’inciter d’autres pays à jouer la « carte de Taiwan » avec eux.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *