Des chercheurs chinois ont appelé samedi l’Afrique à profiter de l’initiative « la Ceinture et la Route » pour stimuler le développement économique sur le continent.

Wang Yiwei, professeur à l’École d’études internationales de l’Université Renmin de Chine, a déclaré lors d’un forum international à Nairobi que l’initiative « la Ceinture et la Route » comprend un certain nombre de projets d’infrastructure qui accéléreront le processus d’industrialisation en Afrique.

« L’initiative ‘la Ceinture et la Route’ offre une opportunité unique à l’Afrique de profiter de l’expérience de la Chine pour devenir la nation la plus compétitive dans la fabrication de marchandises à l’échelle mondiale », a déclaré M. Wang lors du 20ème Forum Wanshou.

Le forum d’une journée a réuni des universitaires chinois et kenyans, et a pour thème « Ouvrir une nouvelle ère de la coopération sino-africaine dans le contexte de la coopération Sud-Sud ».

Selon M. Wang, l’initiative « la Ceinture et la Route » est le partenaire naturel de l’Afrique car elle aidera le continent à établir un lien harmonieux avec la Chine et le reste du monde.

Le chercheur a indiqué qu’en raison du sous-développement d’infrastructures telles que les routes et les chemins de fer, l’Afrique n’est pas entièrement interconnectée, ce qui a conduit à un faible commerce intra-africain par rapport aux autres continents.

Il a ajouté que les anciens colonisateurs de l’Afrique ne donnaient pas la priorité à la connexion du continent par le biais d’infrastructures physiques, mais que l’initiative « la Ceinture et la Route » pourrait renforcer la connexion sur le continent afin de promouvoir le commerce intra-africain.

Zhao Zhongxiu, vice-recteur de l’Université d’économie et de commerce internationaux (UIBE), basée à Beijing, a déclaré que la Chine était prête à aider l’Afrique à transformer ses ressources naturelles afin qu’elle puisse vendre des produits manufacturés au monde entier.