Le chef du Pentagone, James Mattis, a de nouveau accusé la Chine d’«intimider» et de «contraindre» ses voisins en mer de Chine méridionale.

Pour ce dernier, «en dépit des affirmations chinoises prétendant le contraire, l’installation de ces systèmes d’armes est lié directement à des usages militaires à des fins d’intimidation et de contrainte», a déclaré le secrétaire américain à la Défense, lors d’un sommet sur la sécurité à Singapour.

James Mattis a estimé que la Chine avait déployé des armements, parmi lesquels des batteries de missiles anti-navires et anti-aériens et des systèmes de brouillage électronique. Ces équipements seraient stockés et installés sur les îlots artificiels construits en mer de Chine du sud.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, tout comme les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan. Cette zone stratégique est d’importance car elle voit passer près du tiers du commerce mondial.

James Mattis a réaffirmé que le Pentagone soutenait les efforts de la diplomatie américaine pour une dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible» de la péninsule coréenne. La Chine a de son côté appelé les Etats-Unis à «cesser leur battage sur la question de la mer de Chine méridionale».

En effet, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a déclaré que son pays continuerait à s’opposer à la Chine concernant la militarisation des îles en mer de Chine méridionale.

«Le battage mené par certaines personnes aux Etats-Unis autour de la militarisation en mer de Chine méridionale est absurde. C’est comme si un voleur criait arrêter ce voleur», a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère des affaires étrangères.

Selon elle, les forces militaires déployées par les Etats-Unis dépassent largement celles combinées de la Chine. «La Chine n’est pas le premier pays à déployer des armes en mer de Chine méridionale, ni le pays y déployant la plus grande quantité d’armes. Elle n’est pas non plus le pays le plus actif au plan militaire dans la région», a indiqué cette dernière.

«Le déploiement d’installations de défense nationale nécessaires et limitées par la Chine sur ses propres îles et récifs est légitime et justifié, alors qu’elle exerce son droit à l’autodéfense que lui confère le droit international», a-t-elle déclaré.

Le chef du Pentagone accuse la Chine