lundi, juin 17

Des transports réservés exclusivement aux femmes en Chine

De notre stagiaire Manon KBidi – Récemment, certains internautes ont fait une demande au Chongqing Rail Transit pour créer des métros réservés aux femmes pendant les heures de pointe.

Le 18 juillet, la compagnie de transport a publié sur son compte Weibo une réponse pour expliquer pourquoi elle n’installerait pas pour le moment des wagons réservés aux femmes.

Ce message a déclenché de nombreuses retransmissions médiatiques, des discussions animées parmi les internautes et a accumulé 79,15 millions de lectures.

Chongqing Rail Transit a déclaré qu’«il s’agit d’une forme de discrimination ou de méfiance à l’égard des hommes respectueux de la loi, et cela augmentera également la pression psychologique des passagères dans les transports ordinaires».

Selon le site d’information Guancha, le 12 juillet, sur la « Chongqing Internet Political Affairs Platform« , certains internautes ont déclaré avoir été témoin d’un incident de « Mains baladeuses » dans le métro le 25 juin.

Lire aussi : Des hommes présents dans les wagons réservés aux femmes

Effectivement, de nos jours, le flux quotidien moyen de passagers du Chongqing Rail Transit varie de 3 à 4 millions de passagers. Les métros ou trains sont souvent bondés de monde aux heures de pointes.

Par conséquent, pour éviter l’apparition de comportements pervers et des «mains baladeuses» certains citoyens ont suggéré que le transport ferroviaire de Chongqing devrait mettre en place des transport réservés aux femmes pendant les heures de pointe.

Voici les trois raisons pour lesquelles ils ont refusé de mettre en place des wagons de métros ou trains réservés aux femmes :

  • il s’agit d’une sorte de discrimination ou de méfiance envers les hommes qui obéissent à la loi.
  • cela augmenterait la pression psychologique des passagères dans les voitures ordinaires.
  • les voitures réservées aux femmes excluent pratiquement l’égalité d’accès des hommes aux ressources publiques, ce qui est susceptible de causer des désagréments aux heures de pointe.

En revanche, Chongqing Rail Transit a déclaré que pendant les heures de pointe du matin et du soir, le groupe ferroviaire sera équipé des guides de sécurité sur les quais des grandes gares pour guider et assurer la sécurité des passagers lors de leurs trajets.

D’après le Guancha, certains internautes ont déclaré que le Chongqing Rail Transit n’a rien fait de mal et que les transports féminins traiteraient les symptômes, mais pas la cause profonde.

En effet, l’isolement des femmes pour prévenir le harcèlement sexuel n’est pas la solution.

Le site d’information Tencent a rapporté le commentaire d’une internaute féminine, nommée Xiao Chen qui a dit être «sur le tramway à Chongqing depuis cinq ou six ans, et je n’ai jamais rencontré de « mains baladeuses ». A cause des problèmes des individus, les intérêts de tous les hommes sont en jeu, ce qui n’est toujours pas bon ! Et pendant les périodes de pointe, c’est bien de pouvoir se serrer pour monter dans le métro!»

De son coté, Xiao Zhang un internaute masculin a déclaré qu’«habituellement, lorsque je prends le tramway, je suis entouré de filles, alors j’essaie d’éviter les contacts physiques. J’accepte aussi de m’occuper des femmes, par exemple, quand il y a de la place, je laisse les femmes s’asseoir en premier!».

En 2016, pour protéger les femmes contre le harcèlement sexuel et faciliter les déplacements des femmes enceintes et des mères qui allaitent dans la ville de Zhengzhou, capitale de la province du Henan, un service de bus réservé exclusivement aux femmes a été mis en service aux heures de pointe.

En juin 2017, dans la province du Guangdong, pour que les femmes puissent rouler l’esprit plus sereinement, les compagnies de transports ont mis en place des «wagons réservés aux femmes».

Ce système existerait également au Japon, en Inde, au Mexique, en Égypte ou encore au Brésil. Ainsi, les métros de Shenzhen et de Guangzhou, ont commencé eux aussi à mettre en place des voitures prioritaires pour les femmes.

En revanche, il convient de noter que ces  transports féminins appelés «Priority Carriages for Women», à Shenzhen et à Guangdong ne sont pas exclusivement pour les femmes, il y a toujours des passagers masculins dans les voitures prioritaires féminines.

De plus, les centres commerciaux de Chongqing, Yangjiaping, Nanping et d’autres endroits ont aménagé des places de stationnement réservées aux femmes, «Ladies Exclusive» dans leurs parkings.

Ces places de stationnement spéciales sont situées à proximité de l’entrée et de la sortie pour faciliter le stationnement. Pourtant, ces places de parking ont toujours fait polémique, selon le site d’information Guangming.

Pancarte indiquant les wagons spéciaux pour les femmes

Pour Monsieur He, «si les femmes sont prioritaires, ce n’est pas généralisable, les places de parking sont déjà rares, notamment dans les quartiers d’affaires pendant les vacances. Si le stationnement est divisé par sexe, n’est-ce pas discriminatoire à l’égard des conducteurs masculins déguisés  ? Ça fait un peu mal».

De son côté, Mme Li a affirmé  être «une dame, mais je refuse. C’est une discrimination flagrante. La dame a également obtenu un permis de conduire grâce au test. La conduite est à un niveau normal et ne nécessite aucun privilège!»

Selon une enquête rapportée par le Guangming, plus de 70 personnes sur 100, ont exprimé leur désapprobation à l’égard de la mise en place de places de stationnement exclusives aux femmes.

Compte tenu de l’échec de la mise en place de places de stationnement réservées aux femmes, Chongqing Rail Transit a refusé d’installer des wagons réservés aux femmes.

Aussi, Chongqing a mis en place des salles de maternité dans de nombreux centres commerciaux et gares, pour que les mères puissent allaiter leurs enfants tranquillement. Par exemple, Daping Longhu Times Tianjie, ABCD Hall disposent de salles de maternité.

Ainsi, le sentiment de confort et de sécurité des femmes dans les lieux publics affectent l’évaluation des services publics. Même si les transports réservés à la gent féminine peuvent rassurer certaines femmes, ce concept ne va pas forcément dans le sens de l’égalité des sexes.

L’éducation, la sensibilisation et les sanctions, pour éradiquer ces mauvais comportements restent les meilleurs moyens pour maintenir la sécurité des femmes dans les transports en commun et pour réduire le harcèlement sexiste et les violences sexuelles. Si chacun respecte autrui, les règles et l’éthique dans les lieux publics, chaque endroit pourrait être un endroit sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *