mercredi, juin 19

Les devises étrangères, nouveau refuge des ménages

Entre janvier et novembre 2016, les dépôts bancaires en devises étrangères détenus par les ménages ont augmenté de près de 32%, en raison de la chute du yuan.

Le taux de croissance des dépôts en yuan et autres monnaies a quadruplé, au moment où le monnaie chinoise subit une fuite importante de capitaux. Celle-ci s’explique par l’affaiblissement du yuan et de la hausse des taux d’intérêt américains. Tous s’inquiètent de la conjoncture économique du géant asiatique.

Bien que les dépôts en monnaie étrangère des ménages en Chine restent faibles, le montant le montant présent sur les comptes en devises étrangères et concernant les autres actifs offshore sont très élevés pour les entreprises, les banques et les riches particuliers.

De plus, à la fin novembre, 2016 les ménages avaient 118,72 milliards de dollars  (108,4 milliards d’€) d’argent étranger sur leurs comptes bancaires, tandis que les dépôts en devises étaient de 702,56 milliards de dollars (641,4 milliards d’€).

Cette situation inquiète de plus en plus le gouvernement qui tente coûte que coûte de freiner la fuite des capitaux. Il a réduit le montant des retraits, des transferts, des rachats d’entreprise à l’étranger, et tenté de boosté le yuan en injectant de la monnaie sur le marché.

Cependant, les prévisions laissent à penser une nouvelle faiblesse du yuan par rapport au dollar l’an prochain. Les banques tentent également de restreindre les transferts et retraits, mais désormais tout le monde suite la tendance.

En novembre, les ménages ont ajouté 5,65 milliards de dollars (5,15 milliards d’€) de fuite en réalisant des dépôts en devises étrangères, soit plus d’un quart de l’augmentation totale, incluant les dépôts des sociétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *