Les autorités ont rendu ce mardi 20 décembre aux Etats-Unis le drone sous-marin saisi en mer de Chine méridionale, a annoncé le ministère chinois de la défense. Cette restitution met fin à un incident venant tendre un peu plus les relations bilatérales dans une zone stratégique contestée.

Des consultations ont eu lieu dés la prise de l’appareil, confirmant la volonté des deux parties de résoudre le problème rapidement. D’ailleurs, un responsable américain a expliqué aux médias que la restitution aurait lieu dans les 24 heures.

Ce dernier a précisé que l’engin allait être remis à l’équipage d’un navire de guerre américain dans les environs du récif de Scarborough, situé au large des Philippines.

Selon Washington, le drone « avait été saisi jeudi par la Chine à quelque 50 milles marins au large des Philippines ». Utilisé pour mesurer la salinité et la température de l’eau, le Pentagone a expliqué que l’engin était un appareil commercial collectant des données utiles pour les sonars et les sous-marins.

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump avait vivement réagi à l’affaire sur Twitter, accusant Beijing de l’avoir volé, et disant à la Chine de garder l’engin. De son Beijing a contesté l’accusation de vol, en expliquant avoir trouvé la sonde et l’avoir saisie pour pouvoir l’examiner.

Le gouvernement chinois avait annoncé dès samedi 17 décembre son intention de la restituer.