Grande compétition sportive internationale après les Jeux olympiques, l’Universiade d’été 2017 est organisée sous l’égide de la Fédération internationale du sport universitaire (FISU), à Taipei.

L’évènement rassemble des athlètes estudiantins du monde entier, sauf la Chine qui a boycotté samedi 19 août la cérémonie d’ouverture de la 29ème édition. Selon les médias locaux, ce boycott aurait été motivé par la présentation lors de la cérémonie de la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, par son titre officiel de « Présidente de la République de Chine », alors que Beijing souhaitait qu’elle soit désignée comme « leader » du « Taipei chinois ».

Les relations entre la Chine continentale et Taïwan se sont détériorées depuis mai 2016 lors de l’arrivée au pouvoir de Tsai Ing-wen, membre du Parti Progressiste Démocrate, favorable à l’indépendance de l’île.

L’Universiade, sorte de JO des étudiants, réunit des disciplines allant du basket-ball au tennis de table en passant par les arts martiaux chinois. Afin d’assurer la participation de la Chine, les taïwanais ont adopté un comportement diplomatiquement correct, avec un nom, drapeau et en hymne neutres.

Depuis 1971, Taïwan est représenté sous son nom de « Chinese Taipei » (Taipei chinois) sur la scène internationale, et participe aux jeux Olympiques depuis 1984 sous cette appellation.